Video


Forum de role play sur l'univers Assassin's Creed
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
FORUM FERMÉ

Rendez-vous sur

Partagez|

Commerces (général)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Haytham Kenway
Maitre Templier - Admin
avatar
Messages : 1780
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9055/9055  (9055/9055)
Énergie:
8995/8995  (8995/8995)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Commerces (général) Lun 28 Nov - 23:40

Citation :
Mission : Eliminer définitivement l'ancien mercenaire responsable des troubles. (30 lignes minimum pour le retrouver + combat contre PNJ)
Templier affecté : Cesare Borgia
Lieu : Masyaf (commerces)
Gains : 155 Florins + 15 xp & 130 fl pour la ville



Cesare arriva très rapidement aux commerces de la forteresse templière. Une fois à cet endroit il allait devoir retrouver l'ancien mercenaire qu'il avait jadis engagé. Cela ne serait surement pas une mince à faire sauf si par chance celui-ci décidait d'agir juste à ce moment là. Le chef templier ne voyant aucune agitation particulière dans les commerces de Masyaf décida d''interroger un marchand non loin de lui. Recueillir des informations sur le groupe qu'il rechercha serait tout d'abord primordiale pour parvenir à retrouver l'agitateur. Surtout que ce dernier se cachait derrière une petite organisation rebelle... Cesare s'approcha donc du marchand en question.

- Dites moi, auriez-vous par hasard aperçu un petit groupe rebelle qui sème le trouble dans les environs ?

Le commerçant semblât tout d'abord très surpris de voir le chef des templiers juste devant lui. En plus il était aussi très stressé à l'idée de ne pas savoir aider le maître de Masyaf dans sa tache. Il commença donc par bafouiller quelques mots sans suite logique.

- Peut-être...non...euh...je...tailleur...

Il s'arrêta alors un moment fouillant dans sa mémoire pour ensuite répondre réellement à la question de Cesare.

- Il me semble les avoir vu ce matin piller le tailleur deux rues plus loin..

- Hum... Bien, je vais continuer mes recherches par là alors.

Le chef des templiers reprit alors son chemin sans remercier le marchand qui l'avait aidé. A présent il allait devoir interroger le tailleur qui c'était fait piller mais au moins son enquête avançait déjà un peu et il possédait déjà une piste pouvant le mener au chef de cette petite organisation. Sur le trajet le menant chez le vendeur de tissu tous se retournait sur son passage comme surpris de voir le maître templier dans ce quartier qu'il fréquentait généralement très peu. Les seuls fois où un templier mettait les pieds ici c'était généralement pour prélever les impôts imposés qui était ensuite redistribué pour la défense de la ville templière.

Finalement au bout d'un petit moment de marche Cesare se retrouva juste devant le tailleur. Qui fut tout autant prit au dépourvu par l'arrivée du maître de Masyaf que le précédent marchant. Cesare lui posa alors là question à laquelle il souhaitait une réponse sans détour.


- J'ai cru comprendre que vous êtes fait pillé ce matin. Pourriez-vous me dire d'où provenait ce groupe de rebelle ?

- Et bien... Je crois qu'ils viennent d'une petite habitation là bas plus loin. Enfin c'est ce que j'ai entendu dire...

Cesare se retourna alors vers le lieux désigné et il aperçu une maison ressemblant à la description. Quittant donc le tailleur sans remerciements il se dirigea vers cette habitation qui abritais peut être l'organisation responsable des troubles dans la ville templière. Cependant il n'eut pas le temps de frapper à la porte qu'un homme essaya de s'enfuir de l'habitation. Cesare réussit malgré cela à le retenir et donc l'empêcher d'échapper à un petit interrogatoire. Plongeant alors ses yeux dans ceux de l'homme effrayés il lui posa une et une seule question tout en sortant son épée de son étuis. A vrai dire c'était la seule question qui valait vraiment la peine d'être posée.

- Où est votre chef ? Réponds moi où tu mourras.

Le membre de l'organisation rebelle alors tétanisé hésita un moment à répondre. Et puis voyant qu'il devait prendre au sérieux les menaces du chef templier il finit pas révéler où se cachait l'ancien mercenaire engagé par Cesare.

- Vous le trouverez chez le forgeron. Il doit être entrain d'acheter des armes pour fournir l'organisation. Ayez pitié ! Ne me tuez pas.

Le chef de Masyaf avait enfin ce qu'il voulait. Cependant épargner une vermine comme ce traitre n'aurait eu aucun sens pour le templier. Ainsi sortant tout à fait son épée il lui transperça d'un coup violant le ventre le tuant ainsi peu de temps après. Cesare connaissait donc désormais l'endroit où il pourrait trouver l'homme qui menait cette organisation purement criminel. Ce dernier allait bientôt périr, ce n'était plus qu'une question de temps. Se dirigeant donc vers le forgeron non loin de là le maître templier repensa aux derniers échecs qu'avait subit l'ordre des templiers contre les assassins. Cela était vraiment inacceptable pour lui. Mais trouver des hommes compétent devenait de plus en plus dur actuellement. Ainsi combattre les assassins n'était pas si facile que ça. Après un court instant de marche Cesare arriva enfin à l'échoppe où devaient se trouver l'ancien mercenaire. Le cherchant un peu du regard il finit par l'apercevoir entrain de discuter avec le forgeron en personne d'un achat important d'arme. Celui-ci voulait donc non seulement créer des troubles dans Masyaf mais en plus son but ultime était une révolution contre le régime templier. Le maître de la ville ne pourrait donc laisser passer ça. S'approchant alors vers lui, il lui posa sa main sur une arme que le forgeron présentait à son client. Il finit par parler à la suite d'une rapide analyse de l'arme qu'il tenait en main.

- Alors comme ça un ancien mercenaire veut créer des troubles dans ma ville ? Tu ne va pas t'en sortir si facilement... Crois moi sur parole !

Plantant alors l'épée qu'il tenait encore dans ses mains dans le sol il regarda un moment son adversaire tout en attendant que celui-ci l'attaque enfin. De toute façon l'homme qui dirigeait l'organisation rebelle n'avait plus trop le choix. Il devait à présent combattre le maître templier pour sa survie personnelle.

_________________________________________________


Administrateur Co-Fondateur
Revenir en haut Aller en bas
Ezio Auditore
PNJ - Modo
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 19/05/2011

MessageSujet: Re: Commerces (général) Mer 30 Nov - 19:07


Malius Oria

Le mercenaire était sur le point de conclure une belle affaire avec une négociation qui porte ses fruits. En effet, Malius Oria venait d'acheter des armes pas chères mais de bonnes qualités. Tout se passait pour le mieux mais une chose allait contrecarrer les plans du mercenaire : Césare Borgia.
Celui-ci s'était déplacé pour le trouver en personne et le voila devant lui, prêt à combattre.


- Césare Borgia ! Quelle étonnante surprise de te voir ici. La seule fois où tu te déplaces par ici, c'est pour piller !

A ces mots, Malius prit quelques morceaux de métal tout proche de lui pour les lancer sur le Borgia. Ceci, lui laissa le temps de sortir de l'échoppe. Malius ne pût voir si le Borgia eu une quelconque blessure mais il jetta une bombe au sol qui créea un nuage de fumée. Ensuite, Malius dégaina son épée et se cacha juste à la sortie de l'échoppe pour l'attaquer par surprise. Trouvant le temps un peu trop long, il décida d'attirer Cesare à l'extérieur.

- Césare ! Tu n'aurais jamais du venir me chercher ! En ce jour, tu vas mourir, j'espère que tu as dit adieu à ta misèrable existence ! Alors qu'attends-tu ?! Ne me dis...

Malius fût interrompu soudainement lorsqu'il vit une ombre dans le nuage de fumée...

------------------------

Spoiler:
 

Cesare Borgia : 2965 PV / 2950 NRJ
Malius Oria : 1600 PV / 1320 NRJ

_________________________________________________


Personnage Non Joueur - Modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Connor Kenway
Maitre Assassin - Admin
avatar
Messages : 2256
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9240/9240  (9240/9240)
Énergie:
8810/8810  (8810/8810)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Commerces (général) Mer 30 Nov - 19:27

Le membre 'Cesare Borgia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 1' : 6

_________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://assassins-history.forumsactifs.com
Haytham Kenway
Maitre Templier - Admin
avatar
Messages : 1780
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9055/9055  (9055/9055)
Énergie:
8995/8995  (8995/8995)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Commerces (général) Mer 30 Nov - 20:10

Le mercenaire, retrouvé par Cesare, montra rapidement toute son insolence en défiant le maître des templiers. Celui-ci l'accusa même de piller sa propre ville juste avant lui lancer quelques morceaux de métal qui blessèrent très légèrement le Borgia. Malius Oria sortit alors de l'échoppe tout en laissant une bombe fumigène de faible puissance qui aveugla le chef de Masyaf. L'ancien mercenaire jadis engagé par Cesare provoqua alors ce dernier qui ne put s'empêcher de sortir énervé de l'échoppe. C'est alors que le mercenaire essaya d'infliger un lourd coup au templier, mais c'était sans compter sur la vigilance de Cesare qui para le coup de son épée avant d'en donner un rapidement à son adversaire.

- Petit misérable ! C'est donc avec une attaque si faible que tu espère pouvoir me tuer ? Regardes toi ! Même un assassin saurait rivaliser sans aucun soucis avec toi. Tu ne méritais même pas que je te tue...

Le chef de l'ordre dominant la ville s'avança alors vers Malius Oria juste avant de la désarmer avec son épée pour ensuite le donner des coups de couteau au niveau de l'abdomen. Le mercenaire paraissait très faible aux yeux de Cesare, à un tel point qu'il se demandait d'ailleurs pourquoi il avait fait ce déplacement lui même pour tuer un tel mercenaire. A présent il comprenait au moins pourquoi celui-ci n'avait pas pu accomplir la mission qui lui avait été confié.

Cesare regarda ensuite un moment son ennemi. A vrai dire il savait déjà qu'il avait la vie de ce dernier dans ses mains, mais avant de le tuer il voulait pouvoir en apprendre plus sur la petite organisation rebelle que le mercenaire avait créée. Le maître de Masyaf ne voulait en effet pas subir chaque jour une attaque de ce petit groupe, il lui fallait donc l'éradiquer une bonne fois pour toute. Le Borgia décida cependant de montrer sa supériorité une fois de plus en donnant une série de dix coups d'épée à son adversaire. Ainsi il serait totalement en position de force pour poser des questions.


- Malius Oria, avant que je ne te tue, révèles moi tout sur ton organisation minable qui s'est mis en tête de piller ma ville. Réfléchis bien avant de rejeter mon offre, ta mort ne sera que plus longue et pénible !

Le templier laissa alors un temps d'arrêt pour permettre au mercenaire de dévoiler tout ce qu'il savait. Cesare ne se faisait cependant pas d'illusions, il savait déjà que sa future victime refuserait certainement l'offre...



------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Cesare Borgia : 2965 PV / 2750 NRJ

Malius Oria : 1170 PV / 1320 NRJ

_________________________________________________


Administrateur Co-Fondateur
Revenir en haut Aller en bas
Ezio Auditore
PNJ - Modo
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 19/05/2011

MessageSujet: Re: Commerces (général) Mer 30 Nov - 22:58


Malius Oria

Cesare venait de contrer l'attaque du mercenaire en plus de le désarmer. Il le poignarda ensuite à l'abdomen et lui plaça une dizaine de coups d'épée ce qui fît tomber Malius. A prèsent, Cesare lui demande des aveux ? Pour Malius, c'était tout simplement impossible et inconcevable. Comment était-ce possible d'être mis à mal comme cela ? Il devait réagir, ainsi il profita du temps d'arrêt "offert" par le Borgia et du fait qu'il soit au sol pour ramasser discrètement, une poignée de sable. Il fît mine de se rendre mais les paroles qui énonçaient n'étaient pas tout à fait celles qu'espérait Cesare.

- Maudit sois-tu Cesare !

C'était sur ces mots que Malius Oria lui jetta le sable au visage pour se lever et courir récupérer non pas une mais deux épées du forgeron. Le Borgia toujours sous l'effet de cet aveuglement grâce au sable, était à la merci du mercenaire qui revint très rapidement vers lui.

- Ta ville ne sera plus tienne pour longtemps. Attrapes-ça !

Le mercenaire lança un couteau en face de Cesare et frappa avec ses deux epées sur les deux cotés du Borgia, les impacts se firent en même temps, ne lui laissant aucune chance d'esquive. Après ce coup, le mercenaire cracha au sol.

- Ne me sous-estime pas, cela risquerai de t'en coûter ta ville.

-----------------

Spoiler:
 

Cesare Borgia : 2615 PV / 2750 NRJ
(-1 action / 3 tours)

Malius Oria : 1170 PV / 990 NRJ
(Dgts +180 / 5 tours)

_________________________________________________


Personnage Non Joueur - Modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Haytham Kenway
Maitre Templier - Admin
avatar
Messages : 1780
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9055/9055  (9055/9055)
Énergie:
8995/8995  (8995/8995)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Commerces (général) Jeu 1 Déc - 17:21

Alors que le mercenaire non loin fit semblant de se rendre, ce dernier prononça une parole pas du tout en accord avec le geste qu'il avait accompli juste avant. Malius Oria lança ensuite subitement une poignée de sable au visage de Cesare qui fut ainsi aveuglé pendant un instant. Le mercenaire profita évidemment de cela en récupérant deux arme non loin pour attaquer juste après le maître templier. Malius Oria était encore une fois très arrogant, il se croyait en effet bien plus fort qu'il ne l'était et disais même être capable de battre le chef de la ville malgré son niveau presque pitoyable.

- Tu te crois donc assez fort pour me battre ? Tu ne veux pas mieux qu'un assassin ! Laisses moi te montrer ce que c'est que de se battre !

Une fois ces paroles finies Cesare siffla, une horde de corbeau survola alors l'endroit où se battait les deux hommes et une épée fut larguée par ceux-ci et le chef templier attrapa celle-ci dans sa main gauche tandis qu'il tenait déjà sa première dans la droite. Le mercenaire voulait se battre avec deux épées, alors autant que ce soit égale des deux côtés !

Le maître de la ville se concentra ensuite un instant pour réveiller à nouveau la bénédiction qu'il avait jadis reçu du pape. Cesare, grâce à cela, devenait alors plus fort, plus rapide et immunisé aux poisons quelconque. Sous cette forme il devient très dur à atteindre pour les autres combattant et ses attaques étaient également bien plus puissante. A présent les choses sérieuses allait pouvoir commencer !

Le chef de Masyaf attrapa juste après un couteau attaché à une corde comme il le pouvait. Il la lança donc sur le mercenaire non loin de lui pour le ramena tout de suite après rapidement vers lui. Il termina son attaque en enfonçant ses deux épées dans le ventre de l'adversaire qui serait gravement touché par ce terrible coup si il réussissait. Cesare reformula finalement une toute dernière fois sa demande.


- Parles mercenaire ! Tu ne peux plus éviter ton funeste destin.



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Cesare Borgia : 2615 PV / 2155 NRJ
(-1 action / 3 tours) (Dgts X 2 ) (Dgts + 200)

Malius Oria : 750 PV / 990 NRJ
(Dgts +180 / 5 tours) ( Dgts - 150)

_________________________________________________


Administrateur Co-Fondateur
Revenir en haut Aller en bas
Ezio Auditore
PNJ - Modo
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 19/05/2011

MessageSujet: Re: Commerces (général) Jeu 1 Déc - 20:53


Malius Oria


Malius Oria venait de se faire transpercer le ventre par Cesare Borgia. Lorsque les deux épées furent retirées de ventre, le sang jaillissant, aspergea le sol. Malius Oria fût gravement touchée, sa fin était proche et il le savait bien à présent. Il regarda avec frayeur son ventre dégoulinant de sang. Cette vision de son corps transpercé, lui donna la nausée et quelques secondes après, il tomba à genou au sol. Sa vision commençait à être très floue, là il mit ses deux mains sur son ventre instinctivement en sachant pertinemment que cela ne servait à rien pour une blessure aussi grande. Il sentit son corps refroidir brutalement, il savait que la vie était en train de le quitter. Il essaya tout de même de récupérer ses armes qui était tomber, l'inactivité visuelle qui l'handicapait ne l'aida pas à trouver ses armes au sol, il les récupéra en tapotant sur le sol, lorsqu'il les avaient. Il les planta toutes les deux au sol et s'appuya sur elles pour se remettre debout. Une fois sur les deux jambes, Malius Oria se mit à vomir du sang. Lorsque ses longues toux ensanglantées furent finit, il rassembla ses dernières forces pour détaché ses épées du sol et les brandir.

- Je....Ne....M'en irait pas seul !

Sur ces mots il se jeta sur Césare pour infliger le maximum de dégâts au Borgia avant de rendre l'âme.

--------------------------

Spoiler:
 

Cesare Borgia : 1715 PV / 2155 NRJ
(-1 action / 3 tours) (Dgts X 2 ) (Dgts + 200)

Malius Oria : 750 PV / 0 NRJ
(Dgts +180 / 4 tours) ( Dgts - 150)

_________________________________________________


Personnage Non Joueur - Modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Haytham Kenway
Maitre Templier - Admin
avatar
Messages : 1780
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9055/9055  (9055/9055)
Énergie:
8995/8995  (8995/8995)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Commerces (général) Jeu 1 Déc - 21:14

Le mercenaire alors gravement touché par la dernière attaque se battu un moment pour rester en vie et surtout essayé une toute dernière riposte. Après un très grand effort dans la douleur et le sang ce dernier arriva à se relever et à récupérer ses deux épées qu'il avait lâché sur le coup de la dernière attaque du maître templier. Frappant au final de toutes les forces qu'il lui restait Cesare, le blessant déjà pas mal, il s'écroula par terre juste au pied du templier. Le Borgia, qui fut surpris de l'énergie qu'avait réussit à mettre l'ancien mercenaire dans sa dernière attaque lui dit alors quelques mots juste avant de le finir.

- Tu n'étais pas de poids face à moi, maintenant paies l'affront que tu as osé me faire !

Cesare concentra alors toute la force des Borgia et des templiers dans ses deux épées juste avant de donner un coup décisif à son adversaire. Ce dernier avait eu moins eu le mérité d'oser avoir défier le maître de Masyaf, cependant il ne fallait pas que ce mouvement se propage. Cesare n'avait pas eu les infos qu'il espérait sur le groupe de rebelle anciennement dirigé par le mercenaire dont le corps inerte se trouvait à terre. Le templier ne pouvait donc qu'espérer que sans chef l'organisation arrête ses délits, mais ce n'était certainement pas gagné. Reprenant ensuite le chemin de son bureau le chef de Masyaf croisa un des gardes qui patrouillaient dans la forteresse. Ayant alors une idée il demanda à ce dernier d'attacher le cadavre du mercenaire sur un pilonne se trouvant sur la place principale de la ville. Ainsi un exemple serait fait et certainement que beaucoup serait refroidi par la vue de ce qui risquait de leur arriver en cas d'affront aux règles templières. Sa mission finie le Borgia pourrait enfin retrouver son palais où de la paperasse l'attendait à coup sûr.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Cesare Borgia : 1715 PV / 2005 NRJ
(-1 action / 2 tours) (Dgts X 2 ) (Dgts + 200)

Malius Oria : - 1450 PV / 0 NRJ => Mort
(Dgts +180 / 4 tours) ( Dgts - 150)

_________________________________________________


Administrateur Co-Fondateur
Revenir en haut Aller en bas
Léandro Gennari
Recruta
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 21/12/2011

Feuille de personnage
PV:
1/1125  (1/1125)
Énergie:
975/975  (975/975)
Expériences:
0/80  (0/80)

MessageSujet: Re: Commerces (général) Dim 12 Fév - 10:59

Grâce à son contact et sa mission de la fois dernière, Léandro put facilement obtenir le nom d'un proche du chef des révoltés, ainsi qu'un rendez-vous avec lui, mais sans parvenir a avoir celui du chef directement. Il avait reçu pour mission de s'infiltrer, ce qui s'avérait plus complexe mais surtout plus discret que s'il avait attaqué tout de suite le chef de ce groupe. Prenant soin de rentrer un instant chez lui et ôter tout ce qui aurait pu marquer son affiliation avec les Templiers, comme sa cape ou ses couteaux sur lesquels étaient gravé l'insigne de l'ordre de Cesare. Il ne garda que son épée et ses fioles de poison, qu'il ne quitterait pour rien au monde.

Le nom qu'il avait pu obtenir était Jalel. Il n'avait qu'à aller le voir pour proposer ses services, et rencontrer le chef direct de la révolte. Le rendez-vous étant fixé dans l'après-midi, il patienta jusqu'à l'heure adéquate. Puis quand elle arriva finalement, il se rendit au lieu indiqué, qui s'avérait être une rue discrète proche du quartier commerçant. Ça ne l'étonnait pas que ce Jalel veuille de la discrétion après ses divers agisements. Preuve en était qu'il n'en avait pas assez, puisque son chef avait désormais Léandro à ses trousses.

Arrivé, il vit que quelqu'un était déjà là. Il s'avança vers lui, demandant:


-Jalel?

L'homme se retourna, un air quelque peu gêné, et fit signe au Templier d'approcher. Celui-ci s’exécuta, alors que le dénommé Jalel lui demandait de ne pas parler trop fort, et s'il avait été suivi.

-D'après un informateur, Borgia serait déjà au courant de cette révolte et aurait envoyé quelqu'un..., ajouta-t-il.

<< Tu ne crois pas si bien dire. >>

Léandro joua le jeu.

-Oui, ça serait malheureux que quelqu'un de mal intentionné nous entende. Bien. Je suppose que vous savez pourquoi je suis là?

-Oui, mon contact me l'a dit, vous souhaitez une rendez-vous avec le chef pour nous rejoindre.

<< Son contact? Qui était réellement ce chef d'unité que j'ai rencontré la fois dernière? Je commence à avoir de sérieux doutes... >>

-Mais malheureusement, repris Jalel d'un air désolé, personne ne connaît le vrai nom du chef, et il ne reçoit personne en dehors de ses rendez-vous privés... Vous comprenez, si effectivement Borgia est au courant...

Aïe. Cela ne tournait pas comme il l'avait espéré. Si leur chef, qu'il devait assassiner, ne recevait personne... Néanmoins, il tenta tout de même quelque chose en sortant une bourse pleine de pièces et en la montrant à Jalel:

-Je suis sûr que vous pouvez m'arranger ça... Et je pense que votre chef ne se priverais pas d'un homme de plus pour combattre cet étranger, non? J'ai un bon niveau aux armes.

Jalel le regarda, puis regarda la bourse, pour passer encore son regard sur Léandro, l'air encore plus gêné.

-Je peux bien essayer de vous arranger ça, mais... Je ne sais pas si...

Le Gennari eut l'air faussement vexé, et rangea la bourse avant de tourner les talons pour dire qu'il n'avait plus rien à faire ici. Il allait passer dans l'autre rue quand Jalel le rattrapa avant de lui dire:

-Demain matin à huit heures ici. Je viendrais avec le chef. Ne vous faites pas suivre.

Le Templier sourit, content de lui, avant de tendre la bourse à l'homme, qui la rangea, un sourire jusqu'aux oreilles.

Le lendemain, il prit ses armes habituelles, dans la même tenue que la veille, tout insigne Templier dissimulé, et se rendit au point de rendez-vous. Il ne patienta que quelque minutes avant de voir arriver Jalel, accompagné d'un autre homme, le même sourire que la veille. Parfait. Il alla à leur rencontre.

-Chef, c'est lui, lança l'homme en pointant Léandro du doigt.

-Monsieur, c'est un honneur, feignit le Templier en le saluant; je suppose que vous avez entendu parler de moi, et de mon désir de... disons... Mater ce Borgia avec vous?

-Oui, oui, effectivement., répondit l'homme en face de lui. Mais dites-moi, qu'est-ce que vous voulez exactement?

Léandro sourit, il l'avait juste devant lui, et il n'avait pas l'air trop armé. La rue était déserte, et Jalel n'avait pas l'air très apte à se battre. Il ne s'était pas complètement infiltré comme le stipulait sa mission, mais c'était probablement le meilleur moment. Il dégaina donc son épée, en la pointant contre l'homme:

-Nous allons dire ta vie!
Revenir en haut Aller en bas
Connor Kenway
Maitre Assassin - Admin
avatar
Messages : 2256
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9240/9240  (9240/9240)
Énergie:
8810/8810  (8810/8810)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Commerces (général) Jeu 23 Fév - 20:15

Bonsoir,

Comme tu as déjà fait parler le personnage etc, je peux pas en faire un PNJ.
Un PNJ se doit d'être inventé, c'est à nous de le faire parler, etc ...
> Ceci nous permettant de marchander, pourparlers (...).

Donc je vais te proposer un lancé de dé en fonction de la difficulté de la mission.
Ceci étant moins long, tu pourras aller plus vite et continuer le rôle play ...
> Pardonnes moi encore d'avoir oublié, je ne vérifie pas tout les rps' Temp' Smile


Citation :
1. Vous vous en sortez si bien que c'est consternant, mission accomplie sans dommages (réussite critique impossible, cf 2).
2. Vous vous en sortez très bien, il vous a un peu touché mais bien de grave (réussite, -250PV et 400 NRJ)
3. Vous vous en sortez avec quelques bleus, cet homme n'était pas si fort (normal, -350PV et 400 NRJ)
4. Vous vous en sortez blessés mais vous êtes en vie et en état de marcher, combat "sympa" quoi (normal bis, -400PV et 400 NRJ)
5. Vous vous en sortez de justesse, ou presque, marcher devient compliqué d'un coup (échec, -600PV et 400 NRJ)
6. Vous vous en sortez mais de si peu, vous ne pouvez plus marcher, vous ramper à moitié (échec critique impossible, cf 5.)

_________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://assassins-history.forumsactifs.com
Léandro Gennari
Recruta
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 21/12/2011

Feuille de personnage
PV:
1/1125  (1/1125)
Énergie:
975/975  (975/975)
Expériences:
0/80  (0/80)

MessageSujet: Re: Commerces (général) Dim 18 Mar - 9:41

Dès l'instant ou Léandro dégaina son épée, Jalel sortit rapidement la sienne et se positionna devant son maître, une lueur d'incompréhension, et surtout de haine dans le regard.

-Je croyais que tu voulais nous rejoindre! Qu'est-ce que tu fiches?!

Amusé, le Templier s'avança un peu plus tout en souriant toujours. Il avait été tellement crédule de le croire, et surtout bien trop imprudent. Il ne lui avait demandé ni d'ou il venait, ni qui il était, et s'était bêtement fait avoir par un peu d'argent. Son fer toujours braqué contre les deux hommes, le chef de la révolte complètement dépaysé, il répondit:

-Et bien on dirait que l'intelligence n'est pas votre point fort, à vous deux. Si vous saviez comme il m'a sottement fait confiance juste pour un peu d'or, continua-t-il en s'adressant au chef de la révolte, ah, vous ne seriez pas fier de lui...

-Sale chien!

Jalel venait de se jeter sur lui, bien déterminé à en finir, apparemment. Mais Léandro ne l'entendait pas de cette manière, et esquiva facilement sa première attaque emplie de hargne inutile. Il se retourna vivement, et frappa Jalel deux fois au bras. Celui-ci cria de douleur avant de se relever du plus vite qu'il pût pour tenter une attaque frontale sur son adversaire, qui, cette fois encore, l'esquiva sans trop de soucis. La haine venait de prendre racine dans l'oeil de Jalel, qui continuait ses attaques, mais toujours sans succès.

Au bout d'un moment, le Gennari passa à la vitesse supérieure, et frappa Jalel à la gorge avec son arme, causant un saignement très abondant et handicapant pour l'homme, qui tomba assis à terre, tentant de stopper l’hémorragie qui prenait de plus en plus d’ampleur. Le Templier le frappa encore à la jambe, pour empêcher toute fuite de sa part.


-Hum, si tu me demande pardon très gentiment, je pense que je vas pouvoir t'épargner...

Sur ces paroles, il appuya son pied au niveau de la jambe blessée de Jalel, qui exprima sa douleur en un cri perçant. Léandro, lui, s'amusait plutôt qu'autre chose, et trouvait presque l'apaisement à entendre sa victime hurler de la sorte.

-Vas-y, crie, de toutes façons tu ne sais même pas pourquoi au fond...

Il retira son pied et, lassé, acheva Jalel sans avoir reçu le moindre coup. Le sang qui gicla l'éclaboussa un peu au niveau du torse. Il regarda son adversaire vaincu définitivement tomber à terre sans l'ombre d'un émotion, et se retourna finalement, avec un sourire en coin, vers le chef de la révolte, qui, tout tremblant, avait assisté à la scène sans pouvoir bouger d'un pouce. Il esquissa le geste de s'enfuir mais Léandro fut plus rapide et sortit vite sa fiole de poison paralysant, en enduit son épée, et la planta en plein dans le bras de l'homme.

-Non non non, toi tu ne bouges pas! J'ai deux ou trois choses à te demander!

-Je, je je.... Je sais me battre attention, je...

-Et comment comptes-tu faire, il retira son épée et se planta devant lui, immobilisé de la sorte? Tout d'abord je vais me débarrasser de ça...

Il saisit la dague qui était accrochée à la ceinture de l'immobilisé et la jeta au loin. Puis il tourna autour de sa cible, sûr de lui, toujours souriant, l'observant de part en part comme on observe une proie.

-Bien, maintenant, tu vas me dire pourquoi tu as fomenté cette révolte, et surtout, comment tu as pu ne serait-ce que croire que tu avais une chance de renverser Maître Cesare?

-Chien de Borgia! Comme si j'étais assez stupide pour te dire quoi que ce soit!

-Mais tu l'es...

Léandro enfonça son arme dans la chair de l'homme une nouvelle fois. Celui-ci cria, mais garda ensuite le silence. Le Templier répéta l'opération plusieurs fois, sans parvenir à lui soutirer quoi que ce soit. Agacé, il s'arrêta finalement.

-Tu n'es qu'un idiot. Meurs à présent, et brûle entre les flammes de l'Enfer!

Les yeux écarquillés, l'ex-chef de ce qui aurait pu être une révolte problématique pour les Templiers vit l'épée s'enfoncer profondément dans son thorax et le traverser de part en part. Il toussa, puis son regard se voila tandis qu'il rejoignait ses ancêtres et tombait à son tour à terre. Léandro essuya son arme couverte de sang et de poison, et ordonna la dispersion immédiate de toutes les personnes qui avaient assisté à la scène.

-Que cela serve d'exemple! Si l'un d'entre vous ose nous défier, il finira ainsi. Vous là-bas, cria-t-il en désignant deux gardes de Masyaf, nettoyez-moi ça!

Il tourna le dos aux deux cadavres et au sang qui continuait de ruisseler sur le sol, repartant vers le palais de son Maître, sa mission accomplie.


Dernière édition par Léandro Gennari le Dim 18 Mar - 10:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezio Auditore
PNJ - Modo
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 19/05/2011

MessageSujet: Re: Commerces (général) Dim 18 Mar - 9:41

Le membre 'Léandro Gennari' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 1' : 1

_________________________________________________


Personnage Non Joueur - Modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Commerces (général)

Revenir en haut Aller en bas

Commerces (général)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» BOUTIQUES et COMMERCES d'ANTAN
» Thouars
» Demande de Commerces pour Satoto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin's History RP :: Administration :: Administration :: Archives :: Version 1 :: Role Play :: Masyaf & Espagne :: Masyaf :: Commerces-