Video


Forum de role play sur l'univers Assassin's Creed
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
FORUM FERMÉ

Rendez-vous sur

Partagez|

De Venise vers Florence (Général)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gillian McCarthy

avatar
Messages : 431
Date d'inscription : 11/11/2011

Feuille de personnage
PV:
1050/1050  (1050/1050)
Énergie:
1050/1050  (1050/1050)
Expériences:
10/100  (10/100)

MessageSujet: De Venise vers Florence (Général) Mar 6 Déc - 18:09

- Ravie que la Sérénissime vous ais plue ! Oui, j'avoue, j'ai vraiment envie de le revoir...

Il prit une pose pour respirer, il parlait vite, euphorique.

- Moi aussi je suis heureuse de vous... Ho laissons tomber les bonnes manières, appel moi Léonardo, ou Léo', comme il te chante, j'aime bien les surnoms. Je disais, je suis plus que ravi de t'avoir rencontré, même si les circonstances on été brusques, je t'apprécie énormément.

Alors qu'ils sortaient de la ville, l'inventeur était toujours d'aussi bon humeur, mais cette impression de joie de vivre mourut un instant, au moment pile où il se rendit compte qu'il allait devoir faire, à pied, le trajet jusqu'à Florence avec sur son dos un sac plein de bois et de métal relativement lourd, gêné, il se tourna vers les deux demoiselles, retirant son couvre-chef pour le ranger avec le reste de ses affaires, le soleil tapait encore fort, et l'artiste avait chaud.

- Je pense que nous pourrions avoir une monture chacun, il y a un haras non loin d'ici, et le propriétaire a une petite dette envers moi, j'aurai sans doute le moyen de nous acheter trois... " Il vit Rosalia monter sur un superbe cheval, aux même couleurs qu'elle" ... deux .

Quelques mètres après la sortie de la ville, en effet, un petit ranch assez réputé se tenait tant bien que mal tandis que passait les voyageurs et les charrettes pleines a craquer de produits destinée à la vente. Accroché a côté de la porte, une grande peinture sur bois, représentant un superbe cheval à la robe baie en plein galop. Léonardo entra, le propriétaire de la petite bâtisse leurs réservèrent un accueil chaleureux, jusqu’à ce qu'il vit l'inventeur.

- Tu viens encore réclamer ton argent ?! Je t'ai dit de patienter ! La clientèle est rare ici ! Mais patiente un peu et...

L'inventeur, souriant comme à un veuil ami, le coupa net.

- Je ne viens pas pour cela, je me suis fais un raison ... Je viens t'empreinter deux de tes plus beaux bestiaux, nous avons un voyage long à faire, et je n'ai pas envie de marcher... Et puis il fait chaud ! Allez ! Montre nous !


Le vieux propriétaire grommela dans sa barbe, il n'avait pas l'air ravi de devoir cédé deux chevaux à l'inventeur, sans doute méfiant, il connaissait le côté étourdis de celui-ci, à force de le voir libéré des oiseaux en cages et autres bizarreries. Néanmoins, il les conduit tout trois aux écuries, et leur fournit deux superbes animaux, deux jument très énergique, l'une était blanche immaculée, l'autre était grise pommelée.
Galant malgré tout, Léonardo laissa la belle blanche à Mélanie, et une fois qu'il furent monter, un regard très explicite fut échanger, et ils se lancèrent dans un triple galop. Ils brulaient tous de revoir la belle Florence après tout, en tout cas, c'était le cas de l'inventeur, et, il le savait, celui de Mélanie, quand à Rosalia, elle restait bien trop mystérieuse pour qu'il en sache quoi que ce soit, en tout cas elle les suivait à la trace, fidèle a ses serments.

Après quelques heures de trajets, le paysage maritime et lagunaire laissait place à la chaleur de la belle Toscane, le paysage sec, aux couleurs prédominante de vert et d'orange. Les montagnes leurs offraient un riche contraste de rivière, de sommet, et parfois, en dessous, ils apercevaient les longues plaines cultivées. Léonardo sentait la belle Florence approché, il revoyait déjà, dans son esprits, son ancien atelier, le Campanile de Giotto, l'Arno, le Palais de la Seigneurie,...
Et bientôt ils n'eut plus besoin de son imagination, car la pointe du Dôme, avec juste à côté l’immense tour du Campanile apparaitre à l'horizon, l'homme de l'art souriait, heureux.


- Je ne tiens plus !


Ils furent aux portes de la villes une dizaines de minutes plus tard, Léonardo, se laissant aller vers l'avant, il sera l'encolure de l'animal dans ses bras, murmurant doucement a son oreille des félicitation et des remerciements. L'inventeur adorais les animaux, et ils lui rendaient très bien, l'animal hénis, et finit la course par un petit trop rapide. Ils étaient arrivé. Léo' descendis avec précaution, avant d'amener sa jument à un abreuvoir, il lui offrit même une pomme qu'il avait prit pour lui à la base.


- Complimenti bella mia ...


Se tournant vers les deux assassines de talents.


- Bien, nous-entrons ?
Revenir en haut Aller en bas

De Venise vers Florence (Général)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Comment arrêter l'exode vers P.A.P
» Expédition vers le Harad.
» Vidéotron offre les appels interurbains gratuits vers Haïti
» Retour vers son coeur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin's History RP :: Administration :: Administration :: Archives :: Version 1 :: Role Play :: Lieux extérieurs :: Montagnes-