Video


Forum de role play sur l'univers Assassin's Creed
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
FORUM FERMÉ

Rendez-vous sur

Partagez|

Takahté:kon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Takahté:kon Dim 17 Fév - 11:28


Takahté:kon
Takahté:kon

• Surnom : Kieran
• Âge : 18
• Taille/Poids : 186 cm/87 kg
• Groupe : Mercenaire
• Grade : Sergent
• Métiers : Guerrier, Polyvalent
• Spécialisations : Tomahawk, Arc
• Disponibilités : 4/7 mais ça dépends
• Comment avez-vous connu Assassin's History? : Go préz' Duncan Little

• Description mentale : Décrivez votre personnage mentalement (personnalité, ...) en un minimum de 5 lignes. N'oubliez pas les défauts et faiblesses (les femmes, les jeux, ...) et appliquez vous pour que la découverte de votre personnage soit un plaisir. N'oubliez pas que vôtre présentation est notée.

Takathé:kon (Tay-kay-to-koon) est un jeune homme plutôt solitaire, et ce depuis sa tendre enfance. Il est aussi très têtu quand l'envie lui en prend. Parfois même, durant sa jeunesse, Takathé:kon était agressif avec d'autres jeunes du village. Car en réalité, derrière son image de petit garçon frêle et bête, se cachait une grande force physique, mais aussi mentale. En effet, Takathé:kon est un garçon intelligent et apprécié par plusieurs adultes de son village, dont la Matriarche.

Sa mère était très gentille et elle était elle aussi très appréciée dans le village, sûrement que Takathé:kon a hérité d'elle sa gentillesse et son courage. Son père était très fort et lui aussi courageux, mais il semble que Takathé:kon ne tiennent pas beaucoup de son père. Takathé:kon est bienveillant car pour lui, son village, ses parents et sa petite soeur Tasa°o (Ta-sa-no) sont les choses les plus importantes dans sa vie. Mais depuis qu'il eut affaire avec un homme pour aider son groupe de mercenaires, l'argent aussi devint une priorité pour Takathé:kon. Ce nouveau mode de vie changea peu à peu le caractère de Takathé:kon. Il devint de plus en plus agressif et chaque fois que l'opportunité s'offrait à lui, il n'hésitera pas à tuer.

• Description physique: Décrivez votre personnage physiquement (habits, cicatrices, ...) en un minimum de 5 lignes. N'oubliez pas les défauts et faiblesses (les femmes, les jeux, ...) et appliquez vous pour que la découverte de votre personnage soit un plaisir. N'oubliez pas que vôtre présentation est notée.

Takathé:kon est grand est beau jeune homme, il est aussi très musclé. Il pratique les peintures de guerres; sa peinture fétiche est une bande rouge autour des yeux et sur le menton. Depuis un combat l'ayant opposé à des soldats de la Couronne, Takathé:kon porte une énorme cicatrice, causée par une baïonnette ennemie, sur les abdominaux. Il a des yeux vert foncé, et un nez quelque peu rebondi. Il a de longs cheveux noirs et porte une crête. Takathé:kon est très fort physiquement.

Côté vêtement, au printemps et en été, Takathé:kon porte simplement un pantalon beige de type amérindien ainsi qu'un pagne rouge avec des formes vertes ainsi qu'une corde servant de ceinture. Lorsque le frimas approche, Il porte un haut de la même couleur que son pantalon, et aussi de type amérindien. Il porte aussi une peau d'ours sur les épaules. Il se chausse habituellement de mocassins que sa mère lui avait confectionnés avant qu'il parte de la Mohawk Valley. Dans le dos, il porte toujours son arc et son carquois. Autour du cou, il met un collier de dents de loup, une création de son père qu'il a réalisée après une longue chasse. Dans ses cheveux, il a mis deux plumes d'aigle provenant de la vallée.

Pour découvrir au mieux votre personnage, nous vous demanderons d'écrire son histoire en 20 lignes minimum. Enfance, adolescence et premiers amours, tout nous intéresse jusqu'à aujourd'hui (le moment où vous aller commencer votre Rôle Play).

Takathé:kon est né dans la Mohawk Valley un jour d'octobre 1755. Dès sa naissance, sa mère savait qu'il deviendrait quelqu'un d'exception. C'est ce qu'il devint plus tard, mais peut-être pas dans le sens que pensait sa mère. Ce jour d'octobre était un jour nuageux et sombre, pas du tout un jour où l'on voit beaucoup d'écureuils, et pourtant, c'est la traduction de son nom, "Écureuil qui fait ses réserves pour l'hiver". Même le propre père de Takathé:kon ne comprenait pas pourquoi sa femme avait appelé ainsi son fils. Mais il'y a une raison très simple à cela: le jour de la procréation de leur enfant, la mère de Takathé:kon avait vu une nuée d'écureuils en train de faire leurs propres réserves pour l'hiver à venir. Durant sa jeunesse, Takathé:kon était très souvent seul, car il était rejeté par les autres enfants de son village, alors que lui voulait juste jouer. Sa solitude se développa durant toutes ces journées qu'il passa seul, au bord de la rivière qui longeait son village. À l'âge de 5 ans, il apprit grâce à son père à pêcher, et aussi à manier un arc. Bien sûr, à cet âge il ne savait pas chasser, mais il voulait apprendre. Quelques semaines plus tard, toujours en 1760, alors que la bande de Ratohnaké:ton était dans la forêt à jouer à cache-cache, une troupe de soldats anglais, menée par un homme à cheval, arriva et mit le feu au village. Takathé:kon était enfermé dans sa hutte avec sa mère et son père, mais des soldats défoncèrent la porte de sa maison. Heureusement pour Takathé:kon et sa mère, son père n'était ni peureux, ni gringalet, et il s'empara du mousquet d'un des soldats et élimina un par un les assaillants.

Quelques courageux Mohawks firent partir les Tuniques Rouges de leurs terres, mais malheureusement plusieurs maisons du village étaient en feu. Le lendemain, une fois les flammes éteintes, un enterrement eut lieu pour la mère de Ratohnaké:ton. Malgré ces incidents, la vie reprit rapidement son cours. Alors que Takathé:kon était âgé de 10 ans, son père lui apprit à chasser. La première cible que toucha Takathé:kon fut un lièvre, que son père dépeça pour lui. À partir de ce moment, Takathé:kon apprit à dépecer des animaux morts, ce qui était très important pour un bon chasseur. Pour fêter ses 12 premières années de vie, son père lui offrit une Tomahawk en guise de cadeau. Entre ce moment-là et ses 15 ans, Takathé:kon ne fit que s'entraîner avec son arc et sa Tomahawk, exclusivement contre des animaux. Un jour de 1769, il réussit à tuer un loup, mais ce ne fut pas très glorieux, car ce dernier était trop occupé à dévorer sa dernière proie. Takathé:kon fut quand même fier de cette prise, et ramena la viande et la peau au village. Sa mère était fière que son fils devienne un grand guerrier. Son père lui aussi était content pour son fils, mais peut-être un peu moins que sa femme. L'année suivante fut un tournant décisif dans la vie de Takathé:kon, car ce fut l'année où il devait choisir de quitter la vallée pour toujours ou rester auprès des siens, jusqu'à la mort. Takathé:kon réfléchit plusieurs minutes, il n'arrivait pas à se décider. Cette décision était difficile à prendre. D'un côté, il voulait voir autre chose que la vallée, mais de l'autre, quitter sa famille lui était difficile. Mais après les plus longues minutes de sa vie, Takathé:kon choisit de partir, il prit la même voie que Ratohnaké:ton, même si ce dernier avait quitté la vallée quelques années plus tôt. Pour seul bagage, il prit son arc, son carquois et sa tomahawk. Venait de commencer son périple de mercenaire mohawk.

Au sortir de la vallée, Takathé:kon arriva dans la "Frontière". Il ne savait pas dans quelle direction aller. Il faisait grand beau durant ce jour de fin de printemps. Tout d'abord, il marcha tout droit, sans s'arrêter. Et puis, il arriva devant un chemin, il tendit l'oreille et reconnut des bruits de pas et, sans doute, de tambours. Quand il vit quelques Tuniques Rouges arriver derrière de grands rochers, Takathé:kon s'accroupit dans l'herbe qui longeait le chemin. Les soldats de la Couronne passèrent devant sans penser un instant qu'a quelques mètres se tenait un jeune guerrier Mohawk. Bien sûr les soldats connaissaient l'existence de la vallée, mais sans ordres, il n'avaient pas le droit de l'attaquer. Après qu'ils fussent passés, Takathé:kon se releva et retourna sur le chemin. Pour éviter d'avoir à nouveau affaire aux soldats anglais, il prit le chemin inverse que celui qu'empruntaient les gardes. Après de longues heures de marche, Il finit par arriver devant une falaise, qu'il fallait escalader. Il commença donc son ascension. Arrivé en haut, il vit au loin un bourg, et il décida de s'y arrêter. Le chemin qui menait à la bourgade n'était guère long, seulement une petite heure de marche. Au village, il s'installa confortablement sur une chaise dans une taverne, et commanda à boire. À ses côtés se tenait un homme, qui lui adressa la parole après quelques minutes. Il lui demanda son nom et si il voulait travailler pour lui quelques temps. Quand Takathé:kon lui donna son nom, incompréhensible pour un colon, l'homme lui donna le nom de Kieran, un surnom que Takathé:kon garda par la suite. Ses débuts dans le mercenariat ne furent pas très glorieux, car dès sa première mission, Takathé:kon se blessa lors d'un affrontement avec des soldats anglais, il garda de ce combat une énorme cicatrice sur les abdominaux. Après quelques mois de convalescence, en 1772, Takathé:kon effectua sa deuxième mission: Infiltrer le Fort de Southgate pour y voler armes et munitions. Il réussit la mission avec brio et se fit respecter dans le groupe de mercenaires. Mais après quelques missions à Boston et dans la Frontière, Takathé:kon décida de quitter la guilde. Il s'installa donc dans le District Sud de New York, afin de se préparer à atteindre ses deux objectifs ultimes, devenir le plus célèbre des mercenaires des Colonies et aider son peuple à réduire l'autorité que la Couronne a sur eux. Mais il ne sait pas encore que les choses vont bientôt changer.

Quand le chef de la guilde apprit à Takathé:kon quelle serait sa deuxième mission, le jeune homme fut très surpris. Il ne comprenait pas pourquoi le chef lui donnait une mission aussi compliquée alors qu’il était loin d’être le meilleur mercenaire du groupe. Il pensait que réaliser cette mission lui coûterait la vie, mais si le chef lui confiait une mission de ce genre, c’est qu’il y avait une raison.

- Pourquoi donc est-ce à moi que vous confiez cette mission, chef ? demanda Takathé:kon.
- Ecoute-moi Kieran, je t’offre l’opportunité de te faire respecter par tout les mercenaires de la ville, alors, saisis ta chance ! répondit son chef.
- Je sais que vous avez confiance en moi, chef, et je ne voudrais pas vous décevoir, c’est pour cela que je ne peux accepter votre mission, d’autres de vos hommes son sûrement plus performants que moi..., dit Takathé:kon.
- Qui est le chef dans cette guilde Kieran ? demanda sarcastiquement le chef, c’est moi ! donc tu obéis à mes ordres, et j’exige que ce soit toi qui effectue cette mission !

Takathé:kon n’avait guère d’autres choix que d’accepter la mission dont il était l’objet. Il prit donc son carquois et son arc, ainsi que sa tomahawk mais un des membres du groupe de mercenaires l’arrêta tout de suite :

- Hé Kieran, pour infiltrer Southgate, tu devrais plutôt prendre un mousquet et un déguisement de Tunique Rouge. Ce sera beaucoup plus simple.
- Tu n’as pas tort Georgie, répondit Takathé:kon à son interlocuteur, nous avons les mousquets, mais où trouver des vêtements de soldats ?
- Ma foi, tu devras te débrouiller avec tes connaissances, je sais que dans la cour juste devant la planque, il y a une Tunique Rouge parquée 24 heures sur 24. Et je pense que tu devrais lui voler ses vêtements, c’est la solution la plus simple, proposa Georgie.
- Je pense faire comme tu me le conseilles mon ami, répondit Takathé:kon.

Takathé:kon fit un bref mouvement de la tête à Georgie en guise de remerciement, et sortit discrètement du repaire de la guilde. Il eut tôt fait de repérer le soldat en question, car il parlait haut et fort à des passants, et de ce qu’avait compris Takathé:kon, la Tunique Rouge parlait d’un traître du nom de Paul Revère. Le jeune mercenaire Mohawk ne connaissait personne de ce nom-là, et d’ailleurs, il se concentrait plus sur le fait de lui voler ses vêtements que sur Paul Revère. Finalement, Takathé:kon décida de l’approcher le plus silencieusement possible puis de l’étrangler et cacher son cadavre dans les herbes hautes. Dans ce plan, la partie la plus difficile consistait à s’approcher doucement du soldat. L’étrangler et cacher son corps étaient bien plus simples. Alors il fit un pas, puis un autre, et le soldat ne l’avait toujours pas remarqué. Il fit un troisième pas, toujours rien, et alors que Takathé:kon n’était plus qu’a deux ou trois mètres de sa cible, le soldat tourna légèrement la tête et vit le jeune Mohawk. La surprise fut telle qu’il fut dans l’incapacité de réagir. Takathé:kon profita de son état pour se jeter sur lui et l’étrangler, le soldat lui adressa alors la parole en suffoquant :

- Ne me tue pas ! ... Je ferai tout ce que tu voudras mais ne me tue pas ! ...Humff... Tu veux mes munitions, prends-les !

Takathé:kon fut stupéfait d’une telle peur, et serra un peu moins le cou du soldat. Il fut trop tard, le temps que le jeune mercenaire se rende compte que c’était une ruse, le soldat profita de ce court instant pour porter un coup avec son mousquet sur sa tête. Le Mohawk fut momentanément inconscient, peut-être deux ou trois secondes. Quand il se releva, il avait la tête qui tournait quelque peu. Le soldat se trouvait toujours devant lui, en position de combat. Heureusement pour Takathé:kon, qui aurait été en bien mauvaise posture dans le cas contraire, le soldat avait laissé son mousquet à terre. La Tunique Rouge bondit sur Takathé:kon pour le plaquer sur l’herbe. Le soldat était accroupi sur Takathé:kon. Le soldat anglais voulut frapper Takathé:kon, mais ce dernier bloqua le poing du soldat, et avec son genou droite, il donna un coup habile dans la future progéniture du soldat. Le soldat lâcha prise et se tint avec les mains là où le jeune Mohawk l’avait frappé.

- HAAAA !!! Ca fait mal ! ....Gnaf...., hurla le soldat en sanglotant un petit peu.
- La prochaine fois.... réfléchis avant d’attaquer toutes les personnes que tu crois faibles, dit Takathé:kon, en se levant.

Alors il se jeta sur le cou du garde anglais. Mais alors que Takathé:kon l’étranglait, le pauvre soldat de la Couronne réussit à arracher quelques mots :

- Avant de mourir, dis-moi, comment tu t’appelles ?...Rhaaa...
- Je m’appelle Tay-kay-to-koon, mais ça ne te servira pas à grand-chose, répondit Takathé:kon.

Le mercenaire appuya encore plus sur la gorge du soldat qui poussa un court cri très aigu, avant de fermer les yeux pour toujours. Takathé:kon observa le corps sans vie du garde quelques instants, avant de le déplacer dans les hautes herbes, et de lui substituer ses vêtements. Il revint quelques instants après dans le repaire de la guilde et se prépara pour sa mission. Après s’être habillé, Takathé:kon prit un mousquet et un poignard dans l’arsenal. Il prit soin de laisser ses armes à lui au repaire, et attacha son poignard autour de la taille, à la ceinture. Il mit le sac du garde, qu’il avait pris soin de vider, sur le dos et remarqua que le soldat qu’il avait assassiné quelques minutes plus tôt appartenait au 1er régiment régulier. Avant de partir, il prit le chapeau de paille du garde, puis s’en alla. Après environ 5 ou 6 minutes de marche, il arriva à Boston Neck, la route qui menait à Southgate. Il avait déjà croisé quelques groupes de soldats anglais, et personne n’avait été surpris de voir un soldat anglais avec une peau de Mohawk. Quand il arriva à l’entrée du fort, les gardes qui surveillaient la porte l’arrêtèrent, et lui demandèrent quelque chose :

- Donnez-moi nom et régiment, s’il vous plaît..., demanda le garde.
- Heuh... Caporal... Kieran Hunter, du 1er régiment régulier, répondit Takathé:kon.
- Bien... juste une vérification...., commença le soldat.

Takathé:kon eut un frisson après que le garde ait prononcé ces mots.

- Tournez-vous et après vous pourrez entrer.

Takathé:kon se tourna et le garde observa son sac deux secondes. Puis le garde s’écarta et laissa passer le jeune Mohawk. Après être entré, Takathé:kon revint sur ses pas et s’adressa à nouveau au garde :

- Où se trouve l’arsenal ? Je n’ai plus de munitions, et il m’en faut le plus vite possible...
- Oh, les munitions ne sont pas dans l’arsenal, elles sont dans les cales du Man’o’War, actuellement amarré ici. L’arsenal, lui, est sur terre, dans la tente, là-bas, répondit le garde en montrant un à un le navire et une tente à la gauche de Takathé:kon.
- Je vous remercie, soldat, dit Takathé:kon en souriant au garde.

Maintenant, le jeune Mohawk, déguisé en soldat de la Couronne, devait agir avec prudence, il savait déjà comment cacher ce qu’il avait volé, mais pour atteindre les deux lieux l’un après l’autre sans éveiller les soupçons, ça sera dur...
« Il ne faut pas forcément que j’agisse vite, mais bien le faire est important » pensa Takathé:kon.
Il commença donc son travail. Il se dirigea vers l’arsenal en saluant quelques soldats et un officier qui discutaient au bord du chemin qu’empruntait Takathé:kon. Avant d’entrer dans l’arsenal, Takathé:kon vérifia que personne ne s’intéresse à lui. Heureusement personne n’avait l’air intéressé par un jeune Mohawk déguisé en garde anglais allant fouiller dans un arsenal complet réservé au soldat de la Couronne. Il entra, et ce qu’il vit l’émerveilla, des dizaines de mousquets étaient rangés au fond, deux caisses remplies de pistolet à pierre étaient posées sur les côtés, des sabres et des poignards étaient empilés un peu n’importe comment dans la tente. Takathé:kon ouvrit son sac et pris une petite dizaine de pistolets à pierre et 2 ou 3 poignards, connaissant le nombre de mousquet que possédait la guilde des mercenaires, en prendre n’était pas une nécessitée, et que le sac n’était même pas assez grand pour en mettre un seul. Takathé:kon pensait que s’était bon. Il observa soigneusement les alentours avant de sortir, et quand il fut sûr que personne ne venait vers l’arsenal, il sortit. Il se dépêcha d’atteindre des hautes herbes pour se reposer un peu. Après deux ou trois minutes, il se releva, reprit son sac et entra sur l’embarcadère, il lança un regard à droite, un regard à gauche, personne ne se trouvait ici. Il avança donc sur les planches de bois qui grinçaient un petit peu. Quand il arriva devant une petite portière du navire de guerre, il l’ouvrit et vit le bout d’un énorme canon. Il regarda à nouveau autour de lui, toujours rien, mais il entendait deux voix sur le pont du bateau. Il poussa le canon un peu plus loin dans la cale, et lança son sac par la petite portière. Cette portière était juste assez large pour laisser passer Takathé:kon, et c’est par cet endroit qu’il entra. Il faisait très sombre, mais l’ouverture de la portière permit à Takathé:kon de s’éclairer grâce à la lumière du jour. Il trouva vite une lampe à huile, et de quoi l’allumer. Ceci fait, Takathé:kon se mit à la recherche des caisses de munitions. Il commença par bâbord, puis tribord, il ne trouva rien de bien intéressant. Il continua à chercher sur la poupe et, enfin, il trouva deux grosses caisses, remplies par de petites boîtes de munitions. Il en prit à peu près 10 et s’en alla. En sortant du bateau, après avoir reprit son sac, il vit un officier arriver sur l’embarcadère.
« Comment s’en sortir ? » se demanda Takathé:kon.
Soudain, il eut une idée, en voyant un énorme tas de marchandises qui se trouvait là. Et il réfléchit à son plan :
« D’abord, je me cacherais derrière ce tas de marchandises, avec mon poignard, si l’officier ne repart pas et se trouve tout près de moi, je l’assassinerais furtivement. »
Aussitôt dit, aussitôt fait, à peine l’officier arrivé devant les marchandises, Takathé:kon lui planta son poignard dans le cou, puis cacha son corps derrière les marchandises. Il ne restait plus qu’au jeune mercenaire à faire que partir, sans pour autant éveiller maintenant les soupçons. Quand il sortit de l’embarcadère, et s’engagea sur la terre ferme, deux soldats l’observèrent. Takathé:kon leur lança un rapide coup d’œil et continua d’avancer. Les deux soldats n’insistèrent pas plus. Takathé:kon était tout près du but. Puis soudain, il rentra dans un soldat, il s’excusa brièvement, mais plusieurs soldats commençaient à l’observer. Il était sur le point d’être repéré, et ce n’était franchement pas l’idéal pour lui. Mais finalement, il arriva à la porte sans grand soucis. Il remercia le garde pour lui avoir indiqué le chemin de l’arsenal et sortit du fort. Et il rentra sereinement à la planque des mercenaires. Arrivé là-bas, il rentra et fut accueillit par son chef :


- Tu vois Kieran, tu heure de gloire est arrivé... Mais d’abord change-toi, remet tes habits normaux, tu pues l’anglais comme ça...
- Merci chef, répondit Takathé:kon, souriant, je vais me changer tout de suite.



Dernière édition par Takahté:kon le Ven 22 Fév - 9:00, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Takahté:kon Dim 17 Fév - 19:12

Citation :
Coup vicieux (Petites armes)
Takathé:kon effectue un lancer trompeur avec sa Tomahawk. Cette action se compose en deux séquences, la première et un faux lancer pour tromper l'adversaire, et la deuxième est un véritable lancer qui atteint généralement les jambes, les pieds ou les côtes.
Coûte 50 NRJ
Inflige 75 PV
Citation :
Rage du guerrier (Autre)
Takathé:kon devient enragé et n'arrive pas à s'arrêter de donner des coups de poing à son adversaire, jusqu'à que sont ennemi lui redonne un coup.
Coûte 75 NRJ
Inflige 50 PV + gain d'une action
Citation :
Archer de la liberté (Armes à flèches)
Takathé:kon tire sur son ennemi avec son arc avec une telle rapidité qu'il est impossible à son adversaire d'éviter la flèche. Malgré que l'attaque ne rate jamais, elle n'est pas très précise et atteint très rarement des points vitaux.
Coûte 80 NRJ
Inflige 120 PV
Citation :
Chasseur (Autre)
Le jeune mercenaire utilise son instinct de Mohawk pour retrouvez et chasser ses cibles.

Hors combat
Coûte 150 NRJ et nécessite 25 lignes de recherche
Une chance sur deux de retrouver la cible (lancé de dés)
Citation :
Protection (Autre)
Takathé:kon esquive une attaque du tour précédent, sauf si cas spéciaux.
Coûte 75 NRJ
Permet d'esquiver une des attaque ennemie du tour précédent, la plus faible.
Citation :
Enchaînement de coup rapide (Petites armes)
Takathé:kon inflige un enchaînement de cinq à six coups à l'ennemi. De par le nombre de coups qu'ils porte, les coups sont très rapide et n'ont pas beaucoup d'effet.
Coûte 100 NRJ
Inflige 150 PV


Citation :
Tornade de Tomahawk (Petites armes)
Takathé:kon écorche son ennemi avec sa Tomahawk en effectuant une rotation autour de son ennemi. Cette attaque est plus ou moins puissante, mais après l'avoir effectué, le jeune mercenaire a le vertige pendant environ un tour.
Coûte 150 NRJ
Inflige 350 PV
Attaques - 10 PV au tour prochain
Citation :
Les voix du mercenaire (Autre)
Lors de ses missions, tout bon mercenaire se doit de se trouver quelques alliés sur qui compter. Grâce à cette technique, Takathé:kon peut persuader des gens de l'aider à accomplir une mission.
Coûte 250 NRJ
Invocation d'un allier ayant 500 PV capable d'infliger 150 Pv/tour (Nécessite des civils à proximité)
Citation :
Le mercenaire invisible (Autre)
Lorsque un groupe de civils est rassemblé dans une rue, Takathé:kon peut se fondre dans le paysage pour passer inaperçu aux yeux de ces ennemis. Le jeune Mohawk peut en profiter soit pour fuir, soit pour attaquer ses adversaires par surprise.
Coûte 250 NRJ
Permet d'esquiver une attaque, soit rend les dégâts inesquivables.
Inflige 200 PV si premier coup, sinon 100.
Citation :
Parade tranchante (Petites armes)
Si Takathé:kon se fait attaquer et qu'il utilise cette technique, il empêche son ennemi d'attaquer avec une main et lui rend le coup avec l'autre.
Coûte 200 NRJ
Inflige 250 PV
Réduit le total des dégâts ennemis du tour précédent de 100 PV
Citation :
L'attaque de l'aiglon (Petites armes)
Seulement si il est dans un arbre, ou sur le toit d'un bâtiment, Takathé:kon saute et plaque son ennemi à terre et lui portant un coup de Tomahawk dans le ventre.
Coûte 100 NRJ
Inflige 180 PV
Citation :
Performance assommante ! (Petites armes)
Takthé:kon assomme son ennemi avec le côté non tranchant de sa Tomahawk.
Coûte 80 NRJ
Inflige 125 PV et - 1 action
Citation :
La où règne la violence, la liberté s'arrête (Armes à flèches)
Le plus discrètement possible, le jeune mercenaire tire une flèche dans le dos de sa cible.
Coûte 180 NRJ
Inflige 320 PV


Citation :
Kieran l'Éventreur (Armes à flèches)
Le jeune mercenaire Mohawk, après avoir avoir brandit son arc, vise quelques instants et tire une flèche aiguisée et rapide qui vient se loger dans le ventre de son ennemi.
Coûte 300 NRJ
Inflige 450 PV
L'ennemi est prit de douleurs : -25 PV/3 tours.
Citation :
Combo: Tireur paralysant(Armes à flèches)
Takathé:kon tire sur l'ennemi une flèche qu'il a auparavant tremper dans une toxine nerveuse. Dès que la flèche se plante dans le bras de l'adversaire, la toxine fait effet. Les effets sont les suivants : Relâchement des muscles et contre-pulsion cardiaque. Après que l'ennemi soit paralysé, Takathé:kon en profite pour lui envoyer une autre flèche dans une partie non vitale.
Coûte 250 NRJ
Inflige 300 PV et - 1 action
Citation :
Les flèches du Mohawk (Armes à flèches)
Takathé:kon tire avec son arc deux flèches en même temps. Cette attaque est très puissante, car le mercenaire vise la poitrine de la pauvre personne qui est contre lui.
Coûte 225 NRJ
Inflige 375 PV
Citation :
Le lancer crève-coeur (Petites armes)
Le jeune Mohawk court vers son ennemi, saute le plus haut possible et lance sur lui sa Tomahawk en visant le ventre. Cette attaque est très efficace contre les ennemis qui n'ont pas d'armes à distance.
Coûte 350 NRJ
Inflige 500 PV


Citation :
Combo: L'esprit destructeur de la vallée (Petites armes + Armes à flèches)
Takathé:kon puise en lui toute sa force d'amérindien Mohawk et tire une flèche rapide et puissante sur son adversaire. Puis il fonce sur son ennemi et le coupe plusieurs fois avec sa Tomahawk.
Coûte 450 NRJ
Inflige 750 PV



Dernière édition par Takahté:kon le Ven 22 Fév - 15:37, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Haytham Kenway
Maitre Templier - Admin
avatar
Messages : 1780
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9055/9055  (9055/9055)
Énergie:
8995/8995  (8995/8995)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Takahté:kon Lun 4 Mar - 15:35

Présentation validée.
Félicitation ! Vous pouvez rp. Voici quelques liens utiles !
• Soyez toujours informer en venant [ici].
• Un problème, une absence à prévoir, venez [ici].
• Des choses à améliorer, des questions? Venez nous dire ça [ici].

_________________________________________________


Administrateur Co-Fondateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Takahté:kon

Revenir en haut Aller en bas

Takahté:kon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin's History RP :: Commencement :: Commencement :: Présentation :: Présentations validées-