Video


Forum de role play sur l'univers Assassin's Creed
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
FORUM FERMÉ

Rendez-vous sur

Partagez|

Une journée plutôt spéciale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Une journée plutôt spéciale Dim 3 Mar - 17:30

L’aube se leva très tôt aujourd’hui, et cela tira Takathé:kon de son sommeil réparateur. Il avait pourtant bien besoin d’un sommeil de ce genre. En effet, le soir précédent, il avait beaucoup attiré l’attention après s’être battu contre un garde anglais, en plein bar. Ce dernier l’avait quelque peu corrigé, mais Takathé:kon était en état d’ébriété et il lui avait été difficile de bien réagir. Tout ce dont il se souvenait, c’était les derniers mots du soldat anglais contre lequel il s’était battu. Il lui avait dit quelque chose dans le genre de « Je ne laisserai pas un amérindien cracher sur ma tenue », mais Takathé:kon n’était pas sûr de ça. Quoiqu’il en soit, un homme l’avait aidé à rentrer chez lui. Quand il s’était endormi, il devait être à peu près deux heures du matin. Cela signifiait que le jeune Mohawk n’avait dormi que 6 heures de temps. Il se recoucha, essayant de se rendormir, mais la lumière était trop forte, et dut se lever de son matelas. Le Mohawk se dirigea près de la fenêtre et observa les rues animées de New York. Puis il détourna son attention et ramassa ses mocassins. Il les enfila, puis s‘étira un bon coup, avant de prendre son carquois et son arc, et de les mettre en bandouillère. Il allait ouvrir la porte de son appartement d’une pièce, quand il se rendit compte qu’il avait oublié sa Tomahawk, à laquelle il était très attaché, car c’était l’un des seuls souvenirs qu’il avait de ses parents. Le mercenaire se dêpecha de s’emparer de son arme favorite, l’attacha à sa "ceinture". Il ouvrit ensuite la porte de son habitation, descendit les escaliers et sortit dans la rue. Il ne faisait pas froid ici à New York, et Takathé:kon se baladait torse nu dans la grande rue. Dans la maison en face de celle de Takathé:kon, s’était installé un marchand. Il s’approcha de lui et le salua.

- Bonjour monsieur le marchand, vous allez bien ? demanda Takathé:kon avec un regard bienveillant.
- Je vais très bien Tay... Kieran, répondit-il avec un grand sourire, mais combien de fois devrai-je te répéter de me tutoyer, et de m’appeler par mon nom, Joseph.
- Oui monsieur le marchand, je ferai comme cela dès maintenant, assura Takathé:kon.
- Tu voudrais acheter une pomme Kieran ? proposa le marchand, elle sont fraîches.
- Volontiers, monsieur Joseph, répondit Kieran.

Le marchand nommé Joseph alla dans la réserve, et Takathé:kon attendit son retour. Une minute plus tard, le marchand revint, une belle pomme à la main, qu’il tendit à Takathé:kon, et que ce dernier prit.

- Cela te fera 2 £ Kieran, dit le marchand.

Takathé:kon sortit deux livres sterling de sa poche de pantalon et les donna au marchand. Il le remercia d’un signe de la tête et s’en alla. Il croqua dans la pomme et s’installa contre un mur. Ce qui était dommage, dans la ville de New York, c’est que la plupart du temps, il ne se passait rien de bien intéressant.
« J’espère que au moins une chose spéciale se passera aujourd’hui, sinon, je retourne à Boston... » pensa Takathé:kon avec un certain mépris.
Revenir en haut Aller en bas
Elsa Suli
The Perfect Silent Blue
avatar
Messages : 289
Date de naissance : 31/08/1993
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 24

Feuille de personnage
PV:
5060/5060  (5060/5060)
Énergie:
4840/4840  (4840/4840)
Expériences:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: Une journée plutôt spéciale Lun 4 Mar - 22:35

Avec empressement, Elsa entra en ville. Arrivée au premier carrefour, elle prit sur la gauche pour descendre dans une ruelle sombre. Elle descendit de sa monture continuant sa route à pied et entamant quelques pâtés de maisons. Elle passa devant trois gardes qui semblaient se protéger du froid, plus loin, des passants marchaient d’un pas vif, impatients de rentrer chez eux. Ely’ prit la ruelle de droite, puis de nouveau à droite, elle enfila un étroit passage et arriva assez vite devant une auberge où elle allait pouvoir enfin se reposer. Levant les yeux, son regard s’arrêta au premier étage, à l’intérieur de la pièce, une lampe était allumée. L’ombre d’un homme se détachait avec netteté. Comme elle regardait, l’ombre bougea légèrement. Elle entra dans la demeure et se dirigea vers l’aubergiste qui s’activait de bon matin, il devait être à peine cinq heures. C’était un homme d’une quarantaine d’année, ses joues étaient rouges cramoisies, ses yeux espacés et clairs brillaient. De grandes boucles brunes retombaient sur ses épaules, ses lèvres s’entrouvraient sur des petites dents blanches. Un tablier avec de grosses taches propres tombaient juste en dessous de ses genoux. Il tenait dans sa main droite un bout de tissu qu’il passait pour frotter les quelques tables encore encombrées de vaisselles sales.

- Bonjour Monsieur, excusez moi de vous déranger de si bon matin, j’aimerai une chambre pour me reposer et rester quelque temps en ville, dit-elle
- A votre service, vous avez voyagé de nuit ?
- Oui et je suis épuisée, mon cheval est dehors est-ce que quelqu'un va pouvoir s'en occuper ? elle ne dit pas un mot de plus
- Ce n’est pas bien prudent pour une jeune demoiselle, mon fils s'occupera de votre cheval, ne vous inquiétez pas dit-il le sourire aux lèvres

Il lui donna une clé et la pria de le suivre. Il prirent un escalier sur le fond de la salle et gagnèrent le premier étage. Les escaliers craquaient à chacun de leur pas, ils avancèrent le long d’un couloir dont les murs étaient couverts de cadres dont les images représentaient des champs de batailles. L’aubergiste s’arrêta devant une porte en chêne.

- Voici votre chambre, murmura-t-il

Elle le remercia et il repartit sur ses pas lui souhaitant un bon repos. Elle ouvrit la porte de la chambre qui avait une seule fenêtre donnant sur la rue. La pièce était meublée d’une table carrée et de deux chaises. Au mur se tenaient quelques étagères sur lesquelles trônaient quelques livres à la couverture dorée. Dans un coin se trouvait un petit lit bas recouvert d’une couverture grise. Au fond de la chambre se trouvait une autre petite pièce où se trouvait une grande baignoire et le nécessaire pour se laver. Le plancher était propre et nu. Elsa traversa la pièce, déposa ses armes sur la table ainsi que sa sacoche, gardant sur elle son poignard. Elle enleva ses bottes, ferma les rideaux opaques pour être dans l’obscurité et s’allongea rapidement dans le lit, laissant la couverture sous elle. Elle sombra dans un profond sommeil.

Elsa se réveilla maussade et mal reposée. Elle resta au lit dans la chambre obscure. Elle avait dormi six petites heures, elle savait qu’il était à peu près onze heure, elle avait une notion du temps très précise. Elle se retourna dans le lit pour s’allonger ventre à plat, le visage sur l’oreiller. Puis, d’un bond, elle s’assit pendant quelques minutes sur le lit pour accoutumer ses yeux à la faible lumière qui filtrait autour des rideaux opaques. Elle se jeta hors du lit et s’avança jusque la fenêtre pour ouvrir les rideaux. Les rayons de soleil traversèrent la vitre. Dehors, s’entassaient quelques marchand ambulants, différents étales exposaient des légumes et des fruits de saisons. Hommes et femmes se pressaient, quelques enfants jouaient au ballon.

Elle fit un brin de toilette, se changea et descendit pour manger, elle s’installa à une table et demanda à l’aubergiste de la servir. Elle engouffra bacon et saucisses avec un morceau de pain, et se désaltéra.


« Aujourd’hui, journée de repos » pensa-t-elle

Elsa avait l’intention de se balader dans les rues de New York, faire quelques magasins, fouiner à droite et à gauche et profiter de cette belle journée.
Revenir en haut Aller en bas

Une journée plutôt spéciale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pour une occasion très spéciale !
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» La carotte plutôt que le bâton et c'est tant mieux !
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin's History RP :: Rôle playing game :: New York :: Rues-