Video


Forum de role play sur l'univers Assassin's Creed
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
FORUM FERMÉ

Rendez-vous sur

Partagez|

Hisashi McAry ▬ Le Samuraï du Nouveau Monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hisashi McAry
Commandant Suprême - Admin
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 18/02/2012

Feuille de personnage
PV:
2810/2810  (2810/2810)
Énergie:
2590/2590  (2590/2590)
Expériences:
0/400  (0/400)

MessageSujet: Hisashi McAry ▬ Le Samuraï du Nouveau Monde. Lun 20 Mai - 19:43


Hisashi
McAry

• Surnom : Le Samurai / Le Commandant Suprême
• Âge : 28 ans.
• Taille/Poids : 1m85 / 72kg
• Groupe : Mercenaire
• Grade : Commandant Suprême
• Métiers : Stratège, Maître d'Armes, Chasseur de prime.
• Spécialisations : Un maître se doit de tout maîtriser.
• Disponibilités : Sept jour / Sept !
• Comment avez-vous connu Assassin's History? : Fondateur

• Description mentale :

Être complexe et simpliste à la fois, Hisashi est un samouraï avec un code moral établit et qu'il respectera jusqu'à la fin de ses jours, comme son père avant lui. Ce code lui dicte d'être bon, généreux, pieux et miséricordieux avec ses ennemis : de ne pas les tuer salement, méchamment, ni devant leurs enfants. Il ne connait cependant aucune pitié, il ne laissera jamais un ennemi s'enfuir car une fois dans son champ de vision, sa proie n'a plus que pour seul destin de finir dans une marre de sang. C'est ce que son code lui dicte, être le bien comme le mal. L'équilibre parfait du Yin et du Yang dans lequel son père mit tout ses espoirs et, avouons le, ça lui avait plutôt réussi. Il disait qu'un être parfaitement équilibré comme ce symbole pouvait accomplir tout ce qu'il voulait dès sa plus tendre enfance, néanmoins il l'avait découvert alors qu'il était déjà un adulte d'une trentaine d'années. Pour rattraper ce retard, il avait éduqué cette vision du monde à son fils unique. Là où le mercenaire était bon, il devait annihiler toute bonté ailleurs. Il avait choisit les femmes.

Avec elle, il était l'homme le plus merveilleux qui fusse. Il était doux, passionné, tendre, aimant même s'il lui arrivait parfois de ne rechercher qu'un flirt donnant pour ainsi dire de faux espoirs. La cruauté de cet acte rendait l'équilibre aux choses dans ce domaine, du moins c'est ce qu'il aimait penser. Il enchaînait souvent les conquêtes et l'on disait dans son repaire que les plus belles femmes du pays étaient passés dans son lit. Certaines n'auraient même jamais voulu le quitter dans l'espoir d'être gardé un peu plus longtemps par l'Apollon. Elles avaient été gentiment reconduites à l'extérieur...

Et puis, il était aussi croyant. Il croyait en un seul et unique être en ce monde ; lui-même. Pour lui, le Dieu unique n'avait été créé que pour faciliter la vie aux enfants, leur permettant d'apprendre autre chose que les quelques centaines de dieux existants. Ah oui, il était très cultivé. Depuis ses premiers mots on l'avait collé à un livre sur l'histoire du Japon qu'il connaissait sûrement par cœur et, une fois qu'il eut fini, ce fut celui des autres pays. La Chine, la Grèce, l'Egypte, la France, la Grande Bretagne, l'Amérique. Beaucoup de pays connus étaient passés sous ses yeux mais celui dans lequel il habitait le fascinait. C'était lui, d'ailleurs, qui avait demandé à son père d'y aller lorsqu'ils eurent l'obligation de déménager. Persuasif et exigeant ? Sans doute. Son père avait cédé.

C'était d'ailleurs ce qui avait fait sa force durant les années de son enfance. Il arrivait à être persuasif, à faire des autres enfants quasiment ce qu'il voulait. Cela lui avait valut quelques ennuis de temps à autre avec les parents mais, sans plus, sûrement les autres avaient-ils peur de parler de lui. Il en avait fait des bandits, des voleurs, testant chaque jour un peu plus ses capacités de leader. À l'âge de dix ans, il était entré officiellement dans l'ordre des mercenaires. Il restait aux côtés de son père pour apprendre, apprendre à être un dirigeant, un père, un frère. Il lui montrait chaque fois comment diriger un groupe de mercenaire. Dans l'élite, le fils était devenu la mascotte que malgré tout personne n'osait toucher. Les nouveaux du top 100 connaissait le mythe autour du jeune garçon : selon celle-ci, il aurait été capable de tuer chaque mercenaire jusqu'au top 90 de l'élite. C'était faux, bien sûr, mais ça contribuait à le protéger. Il avait passé de très bon moment en taverne avec son père, son modèle. De ces années, il tirait sa force, tenant de les reproduire en étant ferme avec ses hommes comme dans aucun autre ordre.

Avec eux, il était même quasiment bipolaire. En une seconde, il pouvait devenir l'ennemi d'un ami. C'était pour cette raison qu'on le respectait en partie. La peur. Un leader qui n'inspirait pas la peur ne ferait que se reposer sur son charisme, son talent. Que lui restait-il s'il le perdait ? Ses hommes se retourneraient contre lui. Pour Hisashi, il se basait sur la peur, la confiance, un code, son charisme et son talent qui l'avait mené si haut. Même vieux ou blessé, il serait capable de tuer chaque membre de son élite, oh, peut-être pas les cent en une fois mais dizaine par dizaine... De quoi s'assurer de dissuader les plus hauts placés ou les moins hauts placés... selon par où il commençait.

Ainsi était-il. Complexe et simpliste à la fois. Il suffisait de rester dans le droit chemin — celui qu'il s'était imaginé — pour ne pas s'attirer ses foudres. Rien de bien compliqué à comprendre, du moins pour son élite qui le côtoyait depuis assez longtemps pour devenir ses pensées quasiment à coup sûr.


• Description physique:

En bon japonais issu du règne des samouraïs, le jeune Hisashi a depuis toujours eut de beaux traits asiatiques. Néanmoins, il n'avait pas les traits aussi marqués que son père pouvait les avoir, ni même sa mère. C'était comme une anomalie, une chose unique chez lui qui l'avait rendu quasiment occidental de visage, de taille. Selon certains moines spiritueux c'était un signe des dieux que l'enfant possèderait un grand pouvoir, une destinée précise et extraordinaire. De parents très croyants — comme le pays entier — il avait reçu une certaine admiration devant son physique loin de celui de ses camarades de classe. L'école avait été mise au courant et, par respect des dieux, personne ne s'était jamais moqué de lui. Toutefois, il ne faut pas croire qu'il n'a pas un petit peu de japonais en lui. Ses yeux sont en effet très, très légèrement bridé ce qui lui rajoute un charme non négligeable.

En effet, il était charmant, désirable. Il possédait ce charme oriental à la fois invisible et inévitablement attirant. Sa longue chevelure redressé sur sa gauche était blanche et noire. Même s'il n'était pas assez vieux pour avoir des cheveux blancs, ceux-ci étaient décolorés. Son père, avant lui, avait eut les cheveux blonds et noirs, un mélange étrange qu'il avait obtenu après une mauvaise expérience où il s'était retrouvé plongé dans un liquide, décolorant ses cheveux. Ce gêne devait s'être inscrit dans celui du fils à moins, bien sûr, qu'il n'ait secrètement plongé ce dernier dans la même que lui. Enfin, ça lui donnait un certain style qui attirait les femmes par l'originalité, l’inattendu et l'inhabituel. C'était, avec ses yeux très légèrement bridé, les seules caractéristiques que l'on pouvait trouver oriental chez lui. Du reste, il était parfaitement américanisé, occidentalisé.

Le reste du se corps, quant à lui, était musclé et forgé dans la puissance que lui ont conféré des milliers d'heures d'entraînement depuis son jeune âge. Il présente maintenant une musculature imposante en profondeur. Contrairement à d'autres hommes, ses muscles ne gonflent pas jusqu'à l'extrême — ce qui ferait affreux sur lui — mais ils prenaient en finesses, en profondeur. Il était musclé et cela se voyait par un corps sain, fin et sec, des pectoraux présents et des abdominaux bien dessinés, néanmoins ce n'était pas énormes au point d'être repoussant. Autrement, il avait une cicatrice de son pectoral droit — au niveau du téton — jusqu'au haut de l'abdomen. Il en avait une second sur le bras gauche au niveau de l'épaule, une troisième sur le ventre de façon quasi verticale et légèrement en-dessous du nombril puis une dernière sur la cuisse droite. Sans compter, bien sûr, les diverses petites cicatrices sur ses mains dues aux diverses petites coupures après des combats ou entraînements à mains nues.

En somme, c'était tout au niveau de son apparence. Ses yeux marrons étaient assez perçants — il voyait très bien, notamment de loin — et possédait de très bons réflexes. Une intelligence hors pair et une maîtrise des ses armes parfaites. C'était le parfait samouraï qui maîtrisait les quatorze arts de la guerre dont le Jujitsu. Un grand homme.

Né en 1746, le 18 février durant la période Edo du Japon, période moderne, et plus particulièrement durant le Sakoku qui fut le symbole d'une fermeture du pays, le jeune Hisashi fut élevé par ses deux parents dans le respect des traditions samouraïs et du pays. À cette époque, son père était un samouraï répondant aux ordres du Damyô et traitait avec les Hollandais, seuls autorisés à rentrer dans le pays, en son nom. Cette époque était aussi une période de débauche où la nudité, les excès étaient monnaies courantes. Les maisons closes étaient présentes dans chaque ville et le commerce autours très florissant. C'était aussi une période sanglante. Les samouraïs protégeaient leur seigneur et allait parfois au-delà, tuant de simples civils pour son bon vouloir afin de ne voir d'anciens alliés faire de même avec vôtre famille. Chantages, menaces, les samouraïs n'agissaient plus autant pour leur honneur mais par crainte ce que le père de Hisashi, Rikuo Nara, fuyait. Il prit son fils et sa femme pour embarquer dans le prochain bateau Hollandais. Il prétendait vouloir découvrir le pays tel un émissaire, au nom du Daimyô, pour comprendre ainsi le pays qui était allié à eux. La supercherie fonctionna merveilleusement bien et, par miracle quasiment, ils réussirent à quitter le pays. Nombres de fois son père voulut se suicider pour son honneur de samouraï bafoué, un homme de son rang devant mourir pour son supérieur. Heureusement, sa famille était là pour lui rappeler qu'elle avait besoin d'elle. À cette époque, le jeune garçon n'avait que sept ans.

Contrairement à ce qu'il avait l'habitude, le futur commandant suprême des mercenaires allait voir sa vision des choses radicalement changée. Il n'était plus question de son enfance paisible au Japon mais de survivre jusqu'au nouveau monde ou, plutôt, en bateau. Le périple en mer jusqu'en Hollande avait été long et éprouvant, des mois étaient passés et le jeune Nara était maintenant proche de ses huit ans.

EN COURS[/justify]

Le test role play sera donné par le Staff, merci d'attendre.

- ICI VOTRE TEST ROLE-PLAY - Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte


_________________________________________________



Dernière édition par Hisashi McAry le Ven 31 Mai - 18:43, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hisashi McAry
Commandant Suprême - Admin
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 18/02/2012

Feuille de personnage
PV:
2810/2810  (2810/2810)
Énergie:
2590/2590  (2590/2590)
Expériences:
0/400  (0/400)

MessageSujet: Re: Hisashi McAry ▬ Le Samuraï du Nouveau Monde. Lun 20 Mai - 19:44

Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques Techniques


_________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

Hisashi McAry ▬ Le Samuraï du Nouveau Monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le début d'un nouveau monde...
» Relations d'un tout nouveau monde
» [Fiche d'île] Les Mers du Nouveau Monde
» À l’aube d’un nouveau monde. — EVENT.
» Tout un nouveau monde à découvrir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin's History RP :: Commencement :: Commencement :: Présentation-