Video


Forum de role play sur l'univers Assassin's Creed
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
FORUM FERMÉ

Rendez-vous sur

Partagez|

Rues de Florence (Général)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Yuuga Maï
Ketsueki ni dansu - Modo
avatar
Messages : 912
Date d'inscription : 09/10/2011

Feuille de personnage
PV:
1750/1750  (1750/1750)
Énergie:
1450/1450  (1450/1450)
Expériences:
10/150  (10/150)

MessageSujet: Re: Rues de Florence (Général) Mar 22 Mai - 15:43

Mélanie laissa Ezio et Rosalia à leur tâche, se dépêchant de partir chercher le Fossoyeur et Arcangelo pour continuer le déblaiement de la ville. Il y avait encore tant à faire! Le coeur toujours aussi lourd de voir la ville dans un tel état, elle enclencha sa vision d'Aigle et se mit en quête de ratisser la ville pour trouver ses deux "cibles" du moment. Elle commença par revenir un peu sur ses pas, les rues étant déjà moins hostiles à son passage entre les décombres que si elle ne les avais jamais empruntées, et partit ensuite vers une zone qu'elle n'avait pas fouillée.

Les rues étaient toujours aussi délabrées, tellement qu'on pouvait réellement se demander comment Florence qui paraissait si solide avait pu voler en éclats ainsi. Ce qui l'embêtait le plus dans un cas de recherches comme celui-ci, c'était que la majorité des toits et étages sur lesquels elle grimpait et sautait habituellement étaient effondrés...

La jeune Assassine arriva finalement vers un quartier ou les rues semblaient êtres moins abîmées. En regardant mieux elle vit que celles-ci étaient presque entièrement déblayées sur toute la surface de ce quartier. Elle se rapprochait certainement de l'endroit ou se trouvaient TodRitter et le Golpe qui avaient déjà accompli du bon travail même à une aussi petite échelle. En réactivant sa vision qu'elle avait arrêté un instant, elle vit qu'ils n'étaient justement pas loin, leurs silhouettes teintées d'une aura bleue typique à ce mode de vue. Elle passa donc dans les rues bien plus facilement que tout à l'heure en recherchant son cousin et Rosalia, et les rejoignit avec rapidité.

Une fois arrivée à leur niveau, elle les salua et enchaîna:


-Je suis arrivée il y a peu de temps, Ezio m'a dit de vous rejoindre pour vous aider ici.
Revenir en haut Aller en bas
TodRitter

avatar
Messages : 805
Date d'inscription : 13/05/2011

Feuille de personnage
PV:
2500/2500  (2500/2500)
Énergie:
2380/2400  (2380/2400)
Expériences:
158/250  (158/250)

MessageSujet: Re: Rues de Florence (Général) Mer 23 Mai - 8:08

Les deux assassins étaient assis à se reposer, bien que leur travail fût payant, les rues étaient encore jonchées de nombreux débris matériels. Les corps ont été sortit, la plupart des habitants qui avaient survécu ne manquèrent pas de remercier les assassins à plusieurs reprises. Tous ces remerciements forçaient le fossoyeur à réfléchir sur le marché qu'il avait conclu avec les autres cavaliers. En effet, bien qu'il pût éloigner les cavaliers des endroits les plus fréquentés des assassins, il les avaient rapprochés des endroits fréquentés par les templiers. Mais dans un cas comme de l'autre, les cavaliers provoqueront des pertes humaines considérables et cela incluait des innocents. Cette réflexion et pause fût mise à terme lorsque Mélanie Auditore se présenta aux deux assassins qui se levèrent pour l'accueillir. Après qu'elle eût prononcé les raisons de sa venue, Arcangelo Guelfo lui répondit avant que le fossoyeur ne puisse le faire.

- Bonjour, Ezio nous a demandé de déblayer les rues de la ville et d'évacuer les corps de ces débris.

Pendant que le Golpe donnait des indications à Mélanie Auditore, le fossoyeur eût des visions de milliers de personnes succombant sous les coups de l'implacable Kahad, des griffes du monstrueux Misefio, des maladies du pestilentiel Il Magio et au centre de tout cela : TodRitter.

- N'est-ce pas TodRitter ? TodRitter ?
- Hein !?
- Je disais que nous n'avions pas pût dégager les rues du nord de la ville.
- ...
- Tu n'as pas l'air d'aller bien, tu es sûr que ça va ?

Le fossoyeur n'écoutait qu'a moitié les phrases d'Arcangelo, ses visions l'avait perturbé. Le Golpe se rapprocha du fossoyeur.

- Tu es peut-être épuisé ? Nous avons donné beaucoup d'énergie pendant plusieurs heures. Tu devrais te reposer, ne t'en fais pas Mélanie va m'aider à continuer.

Arcangelo fit un sourire mais au fond, il était inquiet pour le fossoyeur. TodRitter regarda Mélanie Auditore.

- Oui, il faut que j'y aille.

Sur ces mots, le fossoyeur s'en alla laissant Arcangelo Guelfo et Mélanie Auditore.

<< Je dois empêcher ces visions de se réaliser...Et vite ! >>

------------------------------------------------------------

Mélanie Auditore : Tu devras faire 20 lignes (min) sur le déblaiement des débris. Tu feras agir Arcangelo Guelfo.

Revenir en haut Aller en bas
Yuuga Maï
Ketsueki ni dansu - Modo
avatar
Messages : 912
Date d'inscription : 09/10/2011

Feuille de personnage
PV:
1750/1750  (1750/1750)
Énergie:
1450/1450  (1450/1450)
Expériences:
10/150  (10/150)

MessageSujet: Re: Rues de Florence (Général) Mer 23 Mai - 15:36

Les deux Assassins l'accueillirent, cela faisait d'ailleurs un petit moment qu'elle ne les avait pas vu, et elle fut contente que ce soit le cas, même si le fait que ce soit dans une situation comme celle-ci était loin de la réjouir. Mélanie écouta ce que disait Arcangelo, alors que TodRitter semblait avoir ses pensées occupées ailleurs l'espace d'un instant. Il semblait y avoir quelque chose qui le troublait, peut-être quelque chose de compromettant pour lui. Le Golpe lui indiqua d'ailleurs d'aller se reposer, il était vrai qu'il avait l'air assez fatigué, d'autant plus que quelque chose avait l'air de le perturber... Il s'en alla ensuite, laissant les deux Assassins continuer leur tâche.

-Il faut continuer de déblayer ces quartiers-ci, le maître a demandé de secourir un maximum de personnes et de bien regarder si d'autres étaient encore coincées sous les débris. Aidons ceux qui peuvent être aidés. Pour les autres... Il ne restera plus qu'à prier.

-Bien.

Ils se lancèrent donc, veillant à dégager les allées les plus importantes en premier. Après le travail du Fossoyeur et d'Arcangelo, les endroits les plus importants de Florence avaient été à nouveau accessibles, il fallait à présent s'attaquer aux rues les plus fréquentées, pour enchaîner ensuite avec une priorité: les quartiers des habitations, puis les commerces, et enfin les petites ruelles. Florence était grande, terminer tout ce travail ne se ferait pas sans peine. Même si elle ne possédait pas une force physique énorme, l'Auditore arrivait à se débrouiller et avec l'aide de son co-équipier, la première rue de leur sillage fut déblayée en une heure. Les dégâts pouvaient être plus facilement constatés sans tous ces débris qui barraient la vue. Beaucoup de reconstruction allait être nécessaire... A encore pas mal d'endroits, l'eau était omniprésente, coincée entre les débris et ne pouvant s'échapper.

Les deux Assassins formaient une bonne équipe sur ce plan là. De temps à autre, ils tombaient sur une personne ou deux coincée sous les décombres et lui portaient secours. Mais le plus souvent, ce n'était que des cadavres qu'ils retrouvaient. Morts étouffés ou écrasés, peu importait au final, puisqu'ils étaient déjà dans l'autre monde... A chaque corps retrouvé, Mélanie sentait un peu plus la tristesse l'envahir. Pourquoi un tel cataclysme? C'était la question que tous se posaient. Les pertes humaines étaient énormes, les dégâts matériels n'en parlons pas... Il y aurait tellement de choses à faire une fois que les rues seraient nettoyées.

Petit à petit, le quartier sembla moins crouler les les dégâts. Des morceaux de murs entiers étaient tombés par endroit, l'Assassine et le Golpe eurent souvent du mal à les retirer. Des poutres gisaient également en grande quantité, c'était une véritable hécatombe. Les habitants de Florence les plus courageux -ou les moins choqués, à voir, s'étaient approchés pour aider les deux Assassins à déblayer cette petite partie de la ville.

Après quelques nouvelles heures ainsi, le soleil commençait doucement à décliner. Mélanie était complètement épuisée de tout ce travail physique dont elle n'avait pas l'habitude, et Arcangelo semblait également très fatigué. Ils prirent donc le temps de s'asseoir comme lorsqu'elle était arrivée, et ils purent reprendre leur souffle en contemplant la ville dévastée. Il y avait encore tellement de travail...
Revenir en haut Aller en bas
TodRitter

avatar
Messages : 805
Date d'inscription : 13/05/2011

Feuille de personnage
PV:
2500/2500  (2500/2500)
Énergie:
2380/2400  (2380/2400)
Expériences:
158/250  (158/250)

MessageSujet: Re: Rues de Florence (Général) Lun 28 Mai - 9:37

Lorsque le fossoyeur arriva dans les rues, il se rendit à l'endroit où il avait laissé Arcangelo et Mélanie, sans doute pensait-il les retrouver ici ? Malheureusement, il n'y étaient pas mais il ne lui fallut pas bien longtemps pour trouver les assasins puisqu'en se dirigeant vers des débris il retrouva Arcangelo Guelfo et Rosalia Alberico. Tout d'abors le fossoyeur se rapprocha du couple et fût surprit de ne pas voir Mélanie Auditore avec eux.

- Ah ! Rebonjour TodRitter.

Le fossoyeur les salua de la tête ce qui n'était pas inhabituel venant du fossoyeur.

- Comme tu le vois, on a bien travaillé mais il reste tant à faire.
- Ca va mieux ? Tu es revenu nous aider, n'est-ce pas ?
- Pas vraiment. Ezio m'a demandé de vous convoquer au repaire.
- Vraiment ?

Le couple resta pensif alors que le fossoyeur coupa leur réflexion.

- Mélanie n'est pas avec vous ?
- Non, elle s'en ai allé assez rapidement après quelques heures de travaux. Elle avait "quelque chose à régler", donc elle ne nous a pas vraiment dit où elle allait.

Le fossoyeur se caressa le front en se demandant où Mélanie aurait pût se rendre.

- Tu as besoin d'aide pour la retrouver ?
- Non, ça ira merci. Vous devriez rejoindre Ezio au repaire. Vous en saurez plus là-bas...

Le couple salua le fossoyeur et s'en allèrent sur le champ vers le repaire tandis que le fossoyeur marchait dans les rues tout en réfléchissant à l'endroit où Mélanie s'était rendue. Peut-être qu'elle était revenue dans les rues pour continuer à déblayer ou alors elle était toujours occupée à "régler quelque chose" ? Sans indications ni explications sur l'endroit où elle se rendait, cela allait être ennuyeux de partir à sa recherche dans un moment pareil...
Revenir en haut Aller en bas
Yuuga Maï
Ketsueki ni dansu - Modo
avatar
Messages : 912
Date d'inscription : 09/10/2011

Feuille de personnage
PV:
1750/1750  (1750/1750)
Énergie:
1450/1450  (1450/1450)
Expériences:
10/150  (10/150)

MessageSujet: Re: Rues de Florence (Général) Mer 6 Juin - 15:11

Les directives étaient données par le Maestro, il ne restait qu'à rejoindre les autres Assassins et attendre que la nuit tombe pour partir à Damas. La jeune fille était inquiète: qu'est-ce que ces cavaliers venaient faire dans cette catastrophe? Ils ne pouvaient donc pas se mêler de ce qui les regardait? La fin du monde.... Ça frôlait le n'importe quoi. Les évènements de ces derniers jours étaient certes désastreux, mais aucun tremblement de terre ni inondations supplémentaires n'étaient à déclarer depuis les premières catastrophes, non, le monde avait très longtemps à tenir selon Mélanie. Et encore, cette prétendue fin du monde n'arriverait peut-être jamais...

Elle sortit du palais ou était le repaire des Assassins et s'engageait dans les rues lorsque des éclats de voix lui parvinrent une rue plus loin. Curieuse de savoir ce qui se passait et prête à rendre service, elle s'engagea rapidement sur le chemin pour arriver à la rue concernée, et vit qu'il s'agissait d'un petit rassemblement de citoyens qui semblaient attirés par ce qui avait l'air d'être un affrontement entre deux personnes. Elle se rapprocha, et distingua un homme en train de crier sur un autre en l'insultant de divers noms, hurlant à qui voulait l'entendre que tout cela était sa faute. L'autre homme en eut vite assez et frappa le premier, qui répliqua aussitôt. L'affaire partit vite en bagarre générale, et l'Auditore recula, dépitée. Certaines personnes cherchaient juste un bon prétexte pour se défouler, ou cet homme pensait-il vraiment que les activités douteuses de sa "victime" étaient à l'origine du désastre? Sans plus attendre, elle se faufila entre le groupe hargneux et s'interposa plutôt vite entre les deux hommes.


-On se calme ici! Qu'est-ce qui se passe à la fin? Vous ne croyez pas qu'on a subi assez de pertes comme ça sans encore se battre?

Revenir en haut Aller en bas
Ezio Auditore
PNJ - Modo
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 19/05/2011

MessageSujet: Re: Rues de Florence (Général) Jeu 7 Juin - 9:14

La foule de curieux s'était rassemblée autour d'un premier homme, bien bâti et barbu, et autour du second homme qui était bien plus mince et chauve. Après l'intervention d'une personne qui venait leur faire la morale, l'un des deux hommes en conflits esquiva la jeune femme qui s'était interposée et mit un coup de poing au visage du second homme.

- Prend-ça, chien !

Cette seconde personne tomba au sol sous les cris de la foule qui les entourait.

- Relève-toi qu'on en finisse !

Le second homme resta temporairement au sol en se frottant la joue qui venait d'être frappée, sans doute cherchait-il à s'expliquer.

- Ce n'était qu'une coïncidence ! Je n'ai rien avoir avec ça.
- Tu ne veux pas te lever ? Très bien, fais comme tu veux.

Le premier homme s'avança vers le second qui était toujours au sol et le souleva par le col avant de lui mettre un autre coup de poing. La foule semblait être du côté du premier homme même si ce dernier avait l'air d'être bien plus agressif que le second. Le premier des deux hommes qui s'acharnait sur le second, frappait encore et encore et la foule l'encourageait à continuer mais tout s'arrêta net. Le second homme avait levé son bras en direction du premier et ce dernier le regarda presque étonné. Le premier homme se mit à parler à la foule devenue silencieuse.

- Vous avez vu !? Il a encore essayé mais publiquement cette fois ! Cette homme doit être exécuté pour le bien de tous, qu'on me donne une arme !

La foule acclama l'homme qui tint ce discours et quelqu'un parmi cette foule lança une épée que le premier homme attrapa pour éliminer le second homme...

_________________________________________________


Personnage Non Joueur - Modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Yuuga Maï
Ketsueki ni dansu - Modo
avatar
Messages : 912
Date d'inscription : 09/10/2011

Feuille de personnage
PV:
1750/1750  (1750/1750)
Énergie:
1450/1450  (1450/1450)
Expériences:
10/150  (10/150)

MessageSujet: Re: Rues de Florence (Général) Jeu 7 Juin - 15:55

Visiblement, son intervention n'avait pas servi à grand-chose puisque les deux hommes étaient repartis à se battre, ou plutôt le premier avait recommencé à frapper le second. Celui-ci semblait vraiment convaincu que c'était la faute de sa victime, même si ce dernier clamait son innocence et criait à une coïncidence. Mélanie ignorait pourquoi il portait de telles accusations, mais ce n'était évidemment pas la faute de cet homme si un tel désastre était survenu! Cet évènement avait apparemment rendu les gens tristes, sur les nerfs et agressifs au point de s'en prendre à leurs propres voisins et concitoyens, et cela désolait l'Assassine de voir ces deux hommes ainsi. Et personne dans la foule n'avait donc l'idée que ce n'était effectivement qu'une coïncidence, quoi qu'il se soit passé?

En voyant que le premier homme avait récupéré une arme, elle réagit vite et fondit sur lui alors qu'il disait vouloir exécuter le second. D'un mouvement leste, elle passa devant lui et l'envoya à terre d'un balayage avant d'attraper l'épée qu'il tenait tandis qu'il tombait au sol.


-J'ignore ce que cet homme vous a fait, mais sûrement pas assez pour être tué! Ce cataclysme n'est pas du ressors d'une seule personne, c'est la nature elle-même qui s'est emballée. Je vous demande de le laisser tranquille, sans quoi je me verrais obligée d'intervenir de façon moins pacifique.
Revenir en haut Aller en bas
Ezio Auditore
PNJ - Modo
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 19/05/2011

MessageSujet: Re: Rues de Florence (Général) Jeu 7 Juin - 17:13

La jeune femme mit le premier homme à terre et lui prit l'épée avant de lancer des menaces en cas d'obstinations. Le deuxième homme se releva et jeta une bombe fumigène au sol. Tout le monde se mit à tousser pendant quelques secondes. Quand la fumée se dissipa, le deuxième homme avait disparu. Le premier homme se leva dépité et jeta un regard noir à la jeune femme.

- Mais qui parle de catastrophe naturelle ? Il a menacé de mort ma famille, et quand ma femme et mes deux enfants ont été retrouvé après les secousses , ils étaient...Égorgés tous les trois !

L'homme qui s'était montré assez dur avait eut une discrète larme à l'oeil que la foule ne pouvait surement pas voir.

- C'était lui l'auteur de ces meurtres et vous venez de lui donner une opportunité de s'en aller. Si vous vous étiez occupé de vos affaires ce ne serait pas arrivé ! Qui va le juger pour ses crimes maintenant ?

La foule très déçu commençait à se disperser et l'homme barbu s'en alla tout en pensant à voix haute.

- Le monde est tombé bien bas...

Après quelques instants tous avaient reprit leurs habitudes...

_________________________________________________


Personnage Non Joueur - Modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Yuuga Maï
Ketsueki ni dansu - Modo
avatar
Messages : 912
Date d'inscription : 09/10/2011

Feuille de personnage
PV:
1750/1750  (1750/1750)
Énergie:
1450/1450  (1450/1450)
Expériences:
10/150  (10/150)

MessageSujet: Re: Rues de Florence (Général) Jeu 7 Juin - 18:26

Contre toute attente, le second homme profita de l'intervention de l'Auditore pour leur fausser compagnie au moyen d'une diversion. Le regard que lui lança celui qu'elle avait désarmé la surprit et la fit se sentir brutalement coupable de ce qu'elle venait de faire. Peut-être qu'elle venait effectivement de commette une grave erreur en laissant cet homme s'échapper... Mais d'un autre côté, même si cet homme avait menacé sa famille de mort, ce n'était peut-être pas lui qui les avait tué? Mélanie comprenait bien ce que ressentait cet homme, la perte de quelqu'un de proche était toujours difficile à encaisser, et celui-ci était directement persuadé que l'autre les avait assassiné.

Vraiment, elle était très mitigée, mais la façon dont lui avait parlé ce civil la faisait réellement se sentir coupable. Au fond, elle savait qu'elle avait au moins évité un bain de sang de plus. Si cet homme était réellement le meurtrier, il fallait le juger avant de décider de sa peine, et non pas l'attaquer comme le premier citoyen l'avait fait, sans doute aveuglé par la colère ou la haine.

Ne pensant avoir rien d'autre à ajouter, Mélanie le laissa partir et, peu à peu, la foule se dispersa. Il restait deux choses à faire pour elle avant la tombée de la nuit: envoyer un message à Léonardo comme elle le lui avait promis, et surtout, s'assurer que son ami Emerico était en sûreté avec sa famille. Elle n'avait à son grand regret pas le temps d'aller vérifier cette dernière chose, et devrait donc se contenter de lui envoyer également un autre message. Pour ce faire elle se rendit à la volière et y choisit deux oiseaux auxquels elle confia à chacun une missive qu'elle venait d'écrire, avant de les envoyer par la fenêtre. Le message adressé à Léonardo contenait un récit détaillé de la situation comme elle le lui avait dit, et surtout une espérance que la suite de son voyage se passe le mieux possible, ainsi qu'une ébauche sur les Cavaliers et la situation de TodRitter, leur projet d'attaque sur Damas et la mission qui s'en suivrait. Elle n'avait pas eu à hésiter beaucoup à lui en parler. Léo était à présent un Assassin, et avait tout à fait le droit d'être au courant de ce qui se passait.

La seconde missive, pour Emerico, contenait les mêmes espoirs que tout allait bien, et un topo de la situation de son côté en excluant bien sûr tous les détails concernant la confrérie. Elle envoya les deux oiseaux au plus vite, avant de repartir dans les rues à la recherche des autres Assassins; le soir n'allait pas tarder, et le noir de la nuit avec.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Un matin pas comme les autres Lun 25 Juin - 13:35

Lorsqu'elle sortit de chez elle, Allegra contempla une fois de plus les dégats engendrés par les récentes catastrophes. Dans la rue, des dizaines de personnes erraient dans les rues, vetus de guenilles, seuls restes de leur affaires restées dans les décombres de leurs habitations. Allegra vivait sur les hauteurs d'une petite colline de la ville de Florence et sa maison avait donc été épargnée par les inondations. En revanche, une partie du toit s'était effondrée et rendait l'habitation soumise aux aléas du temps. Quoi qu'il en soit, Allegra poursuivit son chemin à travers les rues de Florence. A l'approche de la grande rue, il y avait foule et les gens marchaient les uns collés aux autres. Quelle raison pouvait bien amener autant de monde dans les rues, d'habitude si tranquilles de bon matin ? Deux hommes marchaient juste devant elle, si proches qu'elle pouvait entendre leur conversation en tendant l'oreille.

- Oh la la qu'est-ce qu'il y a comme monde ce matin !
- Oui tout le monde a voulu faire comme nous et courir aux nouvelles.

<< Aux nouvelles ? Quelles nouvelles ? >>

Allegra décida de suivre les deux hommes afin d'essayer de savoir ce qui attirait ainsi la foule dans les rues de Florence. Ils arrivèrent au carrefour de deux des rues principales du quartier, et s'arrêtèrent devant le hérault qui clamait les informations de la matinée à la foule qui l'écoutait attentivement. Après avoir rappelé que les bagarres entre civils étaient sévèrement réprimandées, le hérault aborda un tout autre sujet, cette fois-ci bien plus intéressant :

- Le voleur Florentin a encore frappé ! Prenez-garde citoyens, tenez vos bourses en vos mains et ne laissez pas vos maisons sans surveillance ! Le voleur aurait déjà pillé pour une somme totale de 2.350.000 Florins et n'a toujours pas été arrêté. Tout citoyen ayant des informations sur ce voleur ou un autre se verra grassement récompensé pour sa bonne action.

<< Un voleur à Florence, tu parles d'une nouvelle. En revanche celui-ci à l'air plus malin que les autres. Tant mieux pour lui. >>

Allegra tenta de quitter les lieux tant bien que mal et réussit à s'extirper de la foule. Elle prit la direction de la maison de son ami Felipe pour aller lui faire sa visite quotidienne. Elle en profiterait pour lui demander s'il avait de plus amples informations sur ce mystérieux voleurs, et papoter sur les ragots du quartier. A cette heure-ci, sa fiancée serait surement partie au marché faire des amplettes, ils pourraient donc discuter tranquillement sans risquer la crise.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rues de Florence (Général)

Revenir en haut Aller en bas

Rues de Florence (Général)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» La realite des enfants des rues, article du Sun-Sentinel
» Garage des rues : véritable casse-tête !
» Un rp avec un gamin des rues ?
» Le canada dit à Martelly : enlever les fatras dans les rues de PAP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin's History RP :: Administration :: Administration :: Archives :: Version 1 :: Role Play :: Rome, Florence & Venise :: Florence :: Dans les rues-