Video


Forum de role play sur l'univers Assassin's Creed
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
FORUM FERMÉ

Rendez-vous sur

Partagez|

Benjamin Cooper [Haytham]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Benjamin Cooper [Haytham] Jeu 31 Jan - 21:30


Benjamin
Cooper

• Surnom : /
• Âge : 40 ans
• Taille/Poids : 1m80 - /
• Groupe : Templier
• Grade : Précepteur
• Métiers : Stratège + Polyvalent
• Spécialisations : Épée, lame secrète, fusil
• Disponibilités : 5/7
• Comment avez-vous connu Assassin's History? : Par l'un des fondateurs

• Description mentale : Décrivez votre personnage mentalement (personnalité, ...) en un minimum de 5 lignes. N'oubliez pas les défauts et faiblesses (les femmes, les jeux, ...) et appliquez vous pour que la découverte de votre personnage soit un plaisir. N'oubliez pas que vôtre présentation est notée.
D'un naturel réservé, assez peu bavard mais à la langue assassine. Benjamin n'est clairement pas de ceux qui se laissent, sans un mot, se faire marcher dessus. Né dans l'opulence la plus totale au coeur d'une ville Londonienne, qui lui fit connaitre bien assez vite l'importance de sa lignée. Non pas par l'aspect économique de sa situation mais surtout et avant tout par cet ordre des Templiers dont sa famille semblait appartenir littéralement depuis la nuit des temps. Éduqué dès son plus jeune age au précepte d'une double vie emplie de secrets, mensonges, et autres trahisons. Sa nature ne s'en trouva que d'autant plus froissé dans son côté social. Il parlait peu, cela fut une évidence, mais aimait à être écouté. Reconnu comme étant un tacticien et un stratège hors pair, il envisagera tous les moyens pour se sortir des situations périlleuses. Courageux et prêt à tout pour arriver à ses fins, quitte pour cela à tuer ceux qui le ralentissent dans sa tâche. Se lançant à son corps défendant dans les combats, Benjamin aura sans cesse pour motivation de mettre un point d'orgue à avoir deux coups d'avance sur son adversaire.

N'ayant jusqu'à présent jamais subi de revers, son caractère s'illustre d'autant plus par ses manières hautaines. Et il est vrai que ne s'étant pas, encore aujourd'hui, véritablement illustré face aux Assassins, très peu dans l'ordre connaissent son habilité à la fois des mots mais tant qu'à faire aussi celle des armes. Et par l'évidence de cette forte personnalité, le nouveau monde allait devoir compter avec lui que ce soit en bien ou en mal vers une paix idyllique loin des Assassins et de leurs actions qui n'auront au final amené que guerre et désespoir...



• Description physique: Décrivez votre personnage physiquement (habits, cicatrices, ...) en un minimum de 5 lignes. N'oubliez pas les défauts et faiblesses (les femmes, les jeux, ...) et appliquez vous pour que la découverte de votre personnage soit un plaisir. N'oubliez pas que vôtre présentation est notée.
Grand par la taille, il l'est aussi par l'esprit. Animé par ses manières de bonne famille, rien ne le prédestinait à sa venu dans le nouveau monde au coeur d'un conflit naissant. Là où le sang coule à flot à la moindre incartade. Pourtant il comprit bien vite qu'une nation naissante aurait très vite besoin d'un leader d'opinion en qui elle pourrait croire, une figure de proue qu'elle suivrait sans un mot. Un diktat qui servirait l'ordre dans son hégémonie et l'imposerait lui, comme un membre tout aussi important que le master. Son ossature fine servait à coups sur cette intention, lui qui n'était de toute évidence pas battit pour le combat, n’éveillerait pas les soupons des quelques médisants de la royauté. Une évidence ? pas tout à fait, puisque comme le voulait les préceptes de l'ordre, Benjamin fut éduqué et initié toute son enfance durant aux arts du combat. De ce fait, dire qu'il ne savait pas quoi faire d'un sabre entre ses mains eut été un euphémisme. Lorsque la situation l'exigeait, il rentrait par la force des choses dans les rangs armés, mais à son age la préoccupation était dorénavant tout autre et l'on préfère faire parler sa tête en lieu et place de ses muscles...

Charmeur, comme tout homme à ses heures perdues, Benjamin accorde une importance toute particulière aux belles choses. La propreté en est une. Contraste d'autant plus accrus à cette époque, tandis que lui, dénote totalement par son cheveux blond et soyeux couplé à ses habits des grandes occasions qu'il arbore au quotidien. Puisque l’important n’est définitivement pas ce que l'on est, ce que l'on fait, moins encore ce que l'on pense, mais le double que l'on représente dans l’esprit des gens. Ainsi avait-il comprit la vanité de nos sociétés, puisqu'en imposant une certaine prestance que l'on a pas forcement, celle-ci nous placerai parmi les grandes pontes pour décider de l'avenir d'un pays incertain...



Pour découvrir au mieux votre personnage, nous vous demanderons d'écrire son histoire en 20 lignes minimum. Enfance, adolescence et premiers amours, tout nous intéresse jusqu'à aujourd'hui (le moment où vous aller commencer votre Rôle Play).

Un éclair déchirait dans un bruit sourd le ciel devenu gris sombre, peu avant que la pluie ne vienne marteler les carreaux de cette chambre, au coeur d'un village du nord de l'Angleterre. Éclairée par quatre bougies déjà grandement consumées au milieu desquelles se pressaient deux ombres autour d'une troisième allongée sur ce qui allait devenir le jour de ma naissance. Le corps frêle et tremblotant, m'a survie n'en était que d'autant plus incertaine. Pourtant les murs de cette maison m'auront vu grandir jusqu'à l'orée de mes six ans. Six années durant lesquelles l'insouciance de mon age m'animait. Et où je n'ai connu que l'amour d'une mère rongée à mesure que les années passaient par la peur. Cette peur je ne la percevais pas, ne sachant pas de quoi elle retournait. Elle qui m'avait élevé durant ces maigres années de ma vie, disparu sans crier gare et je fus emmené loin, loin de ce que j'avais connu, loin de cette maison qui m'avait vu naitre, loin de cette ville qui m'avait vu grandir, loin de tout ce qui faisait de moi ce que j'étais alors. À un age encore trop jeune pour comprendre le sens de la vie, je fus pourtant confronté à une réalité tout autre, lorsque emmené par deux hommes je vis un futur qui je le pensais s'assombrissait à chaque pas que je faisais à leur côté. Ma peur guidait la marche dans cette nuit sombre, vers deux chevaux attachés à un arbre en contre bas. Le voyage qui s'en suivit fut long et éprouvant. Éprouvant car la fatigue ne vint pas troubler ma vue vraisemblablement trop inquiet et avide de connaitre enfin le sort qui m'attendait.

Au petit matin, nous nous dirigeâmes vers une ville aux innombrables clochers à perte de champs, et je ne su que bien des jours plus tard que j'étais entré là dans la prestigieuse et retentissante Londres. Durant ces quelques jours je vécu le plus normalement possible, à une chose prêt, je passais désormais le plus clair de mon temps à l'étude. Tout me semblait pourtant étrange, et bien que je ne me posais pas encore la question du comment, celle du pourquoi vint s'imposer tout naturellement. Pourquoi moi, pourquoi m'avoir enlevé à ma mère, à mes amis, à ma vie tout simplement. Questionnant mon précepteur, j'eus un début de réponse peu probant mais qui me permit d'y voir déjà beaucoup plus clair. Mon père. J'étais là à sa demande. Lui que je n'avais pas connu voulait me voir. Pourquoi ? Lui qui s'est fait tant distant au point de le croire mort, pourquoi voudrait-il me voir m'enlevant à ma mère. Et j'étais là sur ses ordres, comment pouvais-je vivre dans une telle demeure, disposer d'un précepteur qui s’attachait à m'enseigner les langues les sciences et les mathématiques à longueur de journée, comment vivre au milieu de domestique moi qui jusqu'ici avait vécu du fruit des récoltes maigres de la terre. Je ne comprenais pas, mais cela faisait partie de mon initiation semblait-on dire. Une initiation qui aura durée treize longue années et où chaque jours se ressemblaient. J'ai grandi dans une opulence totale au coeur d'un Londres qui m'a fait côtoyer de grand nom de la société. À vingt ans j'étais devenu un homme accompli dans bon nombre de domaine, et à une période où ceux de mon age travaillaient pour gagner leur vie, je n'ai jamais eus à me soucier de l'argent bien que je n'en vis pas la couleur. Je le devais à mon père. Lui que je n'avais encore jamais rencontré venait de faire de moi un gentilhomme de la haute société, m'épargnant le service militaire en m’accommodant à une vie de privilège. Cette vie ennuyeuse et redondante semblait toute écrite, mais il n'en fut rien.

Il n'en fut rien puisque c'est à ma vingtièmement année que le bouleversement survint. Un homme sans frapper à la porte venait de franchir le seuil du manoir. Les traits du visage marqué par une vie épouvante, les joues creusés au terme desquelles se dessinaient de nombreuses cicatrices. Le corps emmitouflé d'un long manteau noir, c'est sans un mot qu'il vint s’asseoir près de la cheminé où je me trouvais. De longue seconde s'écoulèrent avant que mon précepteur ne vienne le saluer par son nom. Je compris alors qu'il était mon père. Pourtant je n'osais lui parler, laissant les deux hommes discuter entre eux je me souviens avoir porté mon regard sur lui et ne plus le lâcher, le contemplant ainsi durant toute la soirée sous toutes les coutures. Et bien qu'en sa substance je ne comprenais pas ce qu'ils disaient, un mot revenait sans cesse "Assassin". Se tournant subitement vers moi, il venait de m'annoncer que j'allais dorénavant le suivre, pour prendre en charge mon intégration. Je ne savais toujours pas de quoi il en retournait mais j'avais acquiescé sans un mot. Quittant au lendemain l'Angleterre pour un long voyage, nous partîmes pour la France, puis l'Espagne, ainsi de suite de pays en pays. Il me narra la naissance de notre Ordre, l'opposition historique face aux Assassins, tout ce qui était bon à savoir, rencontrant les chefs de cellule de chaque pays où nous séjournions, nous informant un peu plus sur la situation dans ces territoires face à nos ennemies. Lorsque nous ne parlions pas avec nos mots nous firent parler nos armes, entrechoquant nos épées au cours de nos entraînements. L’expérience certainement, toujours est-il que je n'ai jamais pu le battre.

Cinq années passèrent au cours desquelles nous avons appris à nous connaitre, moi plus que lui, sur notre ordre et son objectif. Puis vint le moment de se séparer, à nouveau. Lui devait repartir à l'est quant à moi, un nouveau chapitre de ma vie m'attendait à mon retour en Angleterre. Il me remit pour simple adieu une lettre frappée du sceau de sa bague. Son contenu était limpide, lui qui m'a tant parlé de l'ordre et de son accession notamment espérait que son fils suivrait ses pas comme il est de coutume dans sa famille... Tandis que les contours de sa silhouette s’effaçait au loin, j'entreprit mon retour chez moi à Londres. La tête emplie d'histoire toutes plus incroyables les unes que les autres. De cette lutte ancestrale que menaient ces deux ordres jusqu'aux exploits de mon père. Ce fut à ce moment que je me mis à l'admirer. Prenant conscience certainement du poids de cette vie qu'il a été amené à vivre sans la moindre once de regret loin des siens. Pour le bien de l'ordre il était parti loin de sa femme, de son fils, de chez lui. Se livrant corps et ame, il portait les séquelles d'une vie faites de combats. Et après tant d'année passée à ses côtés, je pouvais aisément comprendre ses choix. Ceux-la même que j'avais auparavant tant décrié. Espérant contribuer désormais à la cause et ce le plus tôt possible et de la plus grande des manières qui soit. J'avais pour ambition d'inscrire mon nom dans l'histoire des Templiers par mes victoires, mais ça n'allait pas être chose aisée j'en fus persuadé...

Accepté à la loge de Londres comme l'un des leurs, mes faits d'armes ne furent il faut le dire pas remarquable dans cette course au pouvoir contre les Assassins. Je fus pourtant envoyé comme tant d'autre au nouveau monde pour implanter les Templiers sur ces terres encore vierge le pensait-on de tout assassins...
Ouvrant lentement ses paupières, réveillé par la houle des vagues qui vint se heurter sur le navire. La torpeur précédente de la mer l'avait semble-il plongé dans ses souvenirs. Restant allongé, fixant les poutrelles de bois il se décida finalement à monter sur le pont lorsque se fit entendre le premier cri des mouettes. Sa vie allait pouvoir connaitre un tournant sur ces terres et désormais il s'impatientait de pouvoir rencontrer le chef de cellule...



Peut-il exister un lieu de paix lorsque le coeur est tiraillé ? Existerait-il un endroit où l'âme en expiant ses fautes puisse se reposer, rien de tel, du moins pas en ce bas monde. Voilà pourquoi il est le propre de l'homme de continuer à avancer quelque soit la nature de ses actes. Continuer sans jamais se retourner. Continuer sans jamais regretter. L'homme étant ce qu'il est, nombreux sont ceux qui échouent. Trop faible ou immature pour percevoir la réalité d'une vie éphémère à l'échelle de l'humanité. Et dans cette période de trouble, que serait-elle sans cela, l'homme avait plus que jamais besoin d'un leader, de personnes capables de guider leurs semblables vers un avenir meilleur. À l'aube d'une nouvelle nation, qui écrivait son histoire sur celle du monde, certains hommes préféraient se saouler à longueur de journée. Et ce qui lui semblait auparavant anodin, ne l'était plus. Les choses normales paraissaient étranges. Résultat des cinq années passées avec son père, ou bien simplement la découverte de ces deux ordres qui façonnent le monde dans l'ombre, certainement. Toujours est-il que Benjamin venait d'ouvrir ses yeux sur l'avenir. Un monde trop faible pour avancer s'il était laissé en proie à lui-même. Et les Assassins avec leur libre arbitre n'avaient fait qu'empirer ce fait. Conscient, il l'était dorénavant. Conscient de la perfidie de l'homme. Mais aussi et surtout conscient du rôle important qu'il incombe au Templiers de soutenir et de guider l'humanité. À suivre les pas de son père ces cinq années durant, loin de Londres et de son agitation sublimé par la beauté de ses commerces fleurissant. Au plus près du terrain contemplant de ses yeux les victoires ou les défaites, acquises à même le corps au prix d’innombrable vies, pour un salut prochain pourtant incertain. Benjamin fut convaincu, plus que jamais probablement, de l'utilité de cet ordre secret que représente les chevaliers du Temple. Admiratif il le fut, des exploits passés de son père. Lui qui avait tant oeuvrer pour son pays, allait pouvoir se reposer, laissant ainsi un avenir le pensait-il serein aux mains de son fils. À l'heure d'une séparation déjà passée il lui tardait désormais de revoir sa ville, cette ville qu'il avait appris à aimer et qui malgré ce qu'il avait pu en penser, lui manquait avant tout...

Son retour effectué ne se fit pas en grande pompe, il fut pour dire vrai tout à fait anonyme. Ses relations, comme dans toute société de façade, étaient caduc. Lui qui n'avait pas donné de signe de vie ne pouvait s'attendre à en recevoir. Mais peu lui importait désormais en ce nouveau chapitre de sa vie. Retournant chez lui, il alla retrouver son précepteur, s'empressant de tout lui raconter pour qu'enfin il puisse rencontrer grâce à lui les autres Templiers de Londres. Impatient, par moment excité à l'idée d'une vie de secret et de manipulation, il du se résigner dans l'attente du prochain lever de soleil. Le lendemain il fut donc présenté et il le savait, avant de pouvoir se prétendre lui aussi Templier il allait devoir faire ses preuves. Son nom ou plutôt les faits de son père, pensait-il allait parler pour lui. Conforter les autres membres de son intégrité, de ses intentions et de cette envie qui l'animait d'apporter lui aussi une pierre à l’édifice... Ses yeux porté sur cet homme face à lui, au visage caché au deux tiers par l'obscurité de la pièce tout juste éclairé. Benjamin du prendre son courage à deux mains pour ne pas fléchir durant ces longues, très longues minutes silencieuses. Temps pendant lequel cet homme adossé à une longue chaise faite de bois lisait attentivement la lettre que lui avait remit son père. Sa réponse se fut attendre lorsque du bout des doigts il reposa la lettre sur le bureau. Portant à son tour le regard sur Benjamin, il daigna formuler un début de réponse, rompant ainsi ce silence pesant qui venait de s'installer.


- Je vois. Avait-il commencé dans un long soupir. J'ai très bien connu ton père, mais je ne savais pas qu'il avait eu un fils... Je crois dire sans me tromper que je n'ai plus grand chose à te dire sur notre ordre que tu ne sais déjà. Accueillant la réponse de Benjamin par un acquiescement il poursuivit. Si tu veux te rendre utile à notre ordre et faire ainsi tes preuves, j'ai justement quelque chose à ta portée. Un politique ne cesse de compromettre nos projets et ces derniers temps il a acquis une notoriété insoupçonnée. Tu vas devoir y mettre un terme. Mais tu l'as je pense compris, face à un homme politique tu ne pourras user du meurtre sans soulever des questions.

Lui remettant toutes les informations récoltées sur sa cible, Benjamin avait désormais toutes les cartes en mains pour réussir son intégration. Quittant le bâtiment, il allait pouvoir s'y atteler immédiatement. Tout était clair dans son esprit, il savait quand et comment il allait s'y prendre. Il ne restait plus qu'à savoir où. Pour cela il n'avait d'autre solution que de le suivre jusqu'à chez lui ou tout du moins un endroit isolé... À une heure tardive, en fin de journée, Benjamin entreprit sa filature. Sa cible sortant d'un congrès dans la durée semblait s'être étalée, prit sans véritable surprise la direction de son domicile. Alors qu'au loin, le soleil hivernal de Londres se couchait, à une heure où les songes viennent éclairer nos nuits, l'apprenti Templier pressa le pas en ce moment propice qui allait lui permettre d'agir à sa guise. Pour que cet homme ne cause plus de soucis à l'Ordre, il allait devoir le tuer, et ce sans aucune effusion de sang. Puisqu'à le laisser en vie, l'Ordre encourrait encore de futur entrave. Résolu il l'était, et sa marche confiante, le guidait bientôt à la demeure de l'homme politique. Dans une rue devenue déserte, frappée par un vent glacial. Benjamin s'arma de patience dans l'attente que sa cible aille se coucher. Il allait devoir attendre dans cette froide nuit, attendre que sa cible soit endormie pour s'introduire chez lui...

De ses années auprès de son père, il a beaucoup appris et vu, des modes silencieux et sans témoins des assassinats. Le poison en faisait bien entendu parti. L'un d'entre eux l'avait remarquablement impressionné. La Ricine, ces graines qui dissous, provoquaient une mort semblant naturelle pouvant aller jusqu'à cinq jours après avoir ingéré le poison. Il en avait rapporté avec lui de son voyage et savait comment s'en servir. Le tout était maintenant d'en mettre dans un aliment qui était sur d'être consommé. Crochetant la porte, Benjamin s'introduisit dans la demeure, cherchant immédiatement alors la cuisine. L'eau, lait, alcool, il en mit pour ainsi dire dans tout ce qui était liquide. Il valait mieux être prudent et en cela sa tâche fut accomplie, ressortant il prit le temps de n'être vu de personne, se mettant à courir pour s'abriter au plus tôt du froid. Dans cette course effrénée, le temps s'était dissipé dans une brume obscure et poisseuse qui lui alourdissait l'esprit. Incapable de penser, il s'était précipité pour exécuter les ordres du Templier qui le guidait dans les dédales du chaos. Sans réfléchir, il courrait avec une hâte primitive, le monde s'effaçant sous ses pas lourds. Pour s'évader. Pour s'échapper...plus rien ne comptait mise à part le paysage qui défilait. La notion de distance elle-même était veine ! il devait courir... encore et toujours, sans jamais s'arrêter. Sans jamais penser. Son souffle s'accélérait. il perdait peu à peu ses forces qui s'envolaient dans une fine volute de buée plus régulière dans le froid qui siégeait en cette nuit sombre, Confiant que sa mission avait été faite avec succès... Il était de ces fois où un credo guidé par notre honneur nous faisait agir autrement. Adoptant une attitude qui ne suivait pas toujours cet état de fait, puisque heureux à l'idée d'être admit au sein des Templiers il ne se souciait pas de la mort prochaine d'un homme. Mort qu'il avait pourtant engendré.

La vérité. Vouloir être un membre des Templiers impliquait que l'on y serait confronté forcément, la vérité d'un monde corrompu par les vices qui l'ont conçu. La vérité indéniable de la bassesse de l'homme qui guide sa volonté. Et lui qui venait de commettre un crime pouvait-il vraiment se permettre un jugement sur l'homme. Se considérait-il encore comme une bonne personne, il ne saurait le dire. Toutefois, par cette condition de Templier, il était amené à se conformé à sa situation, en marquant le pas, obligé d’obéir à un dogme ancestrale fait dans la violence dans l'espoir prochain de pouvoir agir selon ses méthodes. Et elle était loin désormais cette innocence des pauvres fous rêveurs qui s'embrigadent dans des vies en quête d'aventures, de prouesses et de gloire. Pourtant Il n'y avait là aucune gloire à ôter une vie. De même qu'il n'y a aucune estime à se noyer dans l'alcool dans l'espoir infime d'oublier nos malheurs... Arrivé chez lui, il s'abrita rapidement du froid en alimentant le feu de cheminée près duquel il alla se blottir. Le lendemain il fut à nouveau convoqué par les Templiers, perplexe ils l'étaient puisqu'à leur yeux rien n'avait été fait pour enrayer la carrière de l'homme politique. Sa méthode bien qu'efficace mettait du temps à agir, et il n'allait certainement pas leur en tenir rigueur mais il devait s'expliquer...


- Eh bien qu'en est-il ?

Cette interrogation lui avait été alors jeté ainsi de but en blanc alors que Benjamin se défaisait tout juste de son manteau qu'il posa négligemment sur le dossier d'une chaise, tout près de là. Immobile et droit, son attitude et ses manières ne permettaient pas de savoir de quelle façon il interprétait cette question posé sur un ton pour le moins acerbe. Toutefois, ne se laissant pas abattre il répondit de manière tout aussi directe et rigide.

- Je vais vous demander de me faire confiance. Vous n'avez d'ores et déjà plus à vous soucier de cet homme. s'est-il pressé d'annoncer dans un premier souffle. Sachez que cet ordre représente énormément à mes yeux et qu'en aucun cas je ne m'emploierai à le trahir, si tel est votre pensée.


- Je n'en doute pas. Prenez simplement en considération, que de vos actions dépendra votre vie future parmi nous.

Cette rencontre fut écourtée sur un ton pour le moins incisif. Cela étant du en grande partie par le manque de résultat. Benjamin prit alors le chemin de la sortie dans l'attente prochaine du décès de sa cible, qui validerait en un sens les espoirs fondés sur sa personne. Mort deux jours plus tard au milieu d'une assemblée, on suspecta comme il l'avait pensé une mort naturelle. Mais plus encore cette mort au coeur des parlementaires fut un signal fort envoyé par les Templiers à quiconque connaissait son existence. Benjamin n'en a été que d'autant plus complimenté. Lui qui n’espérait qu'une chose, être accepté, l'a été. Et ce par un début pour le moins fracassant dans sa narration scénique et qui le durera encore quelques années avant un départ plein de promesse pour les colonies...




Dernière édition par Benjamin Cooper le Ven 22 Fév - 20:42, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Ven 1 Fév - 9:27





Revenir en haut Aller en bas
Haytham Kenway
Maitre Templier - Admin
avatar
Messages : 1780
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9055/9055  (9055/9055)
Énergie:
8995/8995  (8995/8995)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Ven 1 Fév - 9:29

Et bien je te l'ai déjà dis mais bienvenue Smile

Puisque tu as choisie la fabuleuse et merveilleuse voie de l'Ordre des chevaliers du Temple, je m'occuperai de ta pres et la coterai donc.
A part ça pas grand chose à dire si ce n'est que si tu as des questions n'hésite pas.

Hum... ceci dit ton avatar me laisse aussi perplexe... J'ai comme l'impression qu'il a des proportions plutôt difforme Laughing

(message reposté pour passer derrière la fiche technique)

_________________________________________________


Administrateur Co-Fondateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Ven 1 Fév - 9:32

J'ai cherché, mais je n'ai pas trouvé de meilleur avatar, du moins un truc qui illustre vraiment le perso que j'ai envie de jouer. On fera avec, Master x)

L'histoire sera faite un peu plus tard en soirée ou demain. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Connor Kenway
Maitre Assassin - Admin
avatar
Messages : 2256
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9240/9240  (9240/9240)
Énergie:
8810/8810  (8810/8810)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Ven 1 Fév - 12:10

Oï.

Hm, re-bienvenue à toi ici Smile.
Bonne chance pour la présentation.

Par contre l'avatar, à changer Wink.
Je veux pas de personnages réels.
Et encore moins des gens comme Lincoln ^^
Tu trouveras sans aucune doute un autre, ou on t'aidera.

_________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://assassins-history.forumsactifs.com
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Sam 9 Fév - 17:41

L'avatar aura été dur à trouver finalement. x)

Et sinon, je pense que ma présentation est désormais complète.
Revenir en haut Aller en bas
Haytham Kenway
Maitre Templier - Admin
avatar
Messages : 1780
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9055/9055  (9055/9055)
Énergie:
8995/8995  (8995/8995)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Dim 10 Fév - 16:11

Voila lecture faite et présentation notée jusqu'ici.
Je n'ai pas grand chose à dire concernant le tout.

Voici ton test rp :
Citation :
Le contexte chronologique se situe entre ton retour à Londres et ton départ pour les Colonies.
Tu as reçu un ordre de mission qui t'indique que tu dois par tous les moyens possibles réduire à néant la notoriété d'un homme politique britannique.
Tu peux utiliser le meurtre, la diffamation, etc
L'homme en question étant donc un Londonien pour être précis qui est connu pour prôner toujours plus la liberté et le livre arbitre si néfaste pour les Templiers.


Sur ce je te souhaite bonne chance.

_________________________________________________


Administrateur Co-Fondateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Mer 13 Fév - 18:16

Le test est fait.

Bonne lecture, je l'espère. ; )
Revenir en haut Aller en bas
Haytham Kenway
Maitre Templier - Admin
avatar
Messages : 1780
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9055/9055  (9055/9055)
Énergie:
8995/8995  (8995/8995)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Mer 13 Fév - 19:47

Hum.
Ça serait sympa de respecter exactement la syntaxe rp.
A savoir pas de couleur pour la narration (pour les descrip-histoire je veux bien mais pas pour du rp).
Et aussi il faut un tiret avant le début d'un dialogue.

Voila dès que ce sera fait je lirai et noterai.

_________________________________________________


Administrateur Co-Fondateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Mer 13 Fév - 20:58

Autant pour moi, c'est modifié. ; )

Revenir en haut Aller en bas
Connor Kenway
Maitre Assassin - Admin
avatar
Messages : 2256
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9240/9240  (9240/9240)
Énergie:
8810/8810  (8810/8810)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Mar 19 Fév - 10:05

Bonjour,

Où est-ce que tu en es avec ta présentation?
Aux dernières nouvelles tu voulais la refaire (?).
Les 2 semaines de bases sont passées en plus...
Je te laisse donc jusqu'à vendredi pour répondre.
> Si j'ai pas de réponse, ce sera archivé.

Merci d'avance.

_________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://assassins-history.forumsactifs.com
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Jeu 21 Fév - 15:33

J'étais dans le sud pour un colloque, pour le coup on s'y est pris au dernier moment et je n'ai pas vraiment eu l'opportunité de le signaler.

Quoiqu'il en soit merci pour ce petit temps bonus, Admins considérez que cette présentation sera terminée lorsque vous vous lèverez samedi. : )
Revenir en haut Aller en bas
Connor Kenway
Maitre Assassin - Admin
avatar
Messages : 2256
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9240/9240  (9240/9240)
Énergie:
8810/8810  (8810/8810)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Sam 23 Fév - 22:50

On est samedi, il est 23h50, cela fait plusieurs heures que je me suis levé. Est-ce que c'est terminé?

_________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://assassins-history.forumsactifs.com
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Dim 24 Fév - 7:53

Oui, oui, depuis vendredi. Je l'ai notifié à Haytham par mp afin d’éviter le double post.
Revenir en haut Aller en bas
Connor Kenway
Maitre Assassin - Admin
avatar
Messages : 2256
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9240/9240  (9240/9240)
Énergie:
8810/8810  (8810/8810)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Dim 24 Fév - 11:30

D'accord. Hésites pas à simplement éditer Wink.
En tout cas, je laisse Haytham te noter du coup.

_________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://assassins-history.forumsactifs.com
Haytham Kenway
Maitre Templier - Admin
avatar
Messages : 1780
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9055/9055  (9055/9055)
Énergie:
8995/8995  (8995/8995)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Lun 25 Fév - 22:18

Voila, présentation lue et notée.
Je n'ai pas grand chose à redire.
C'est assez plaisant à lire bien que parfois un peu compliqué à suivre xD


Ta note est donc d'un peu plus de 4/7 ce qui te donne accès au rang 4 à savoir Précepteur.
Tu peux donc passer dès à présent à ta fiche technique.
Je pense que tu devrais t'en sortir à ce niveau n'est ce pas ?
Voici par contre la répartition de tes techniques :
6 techniques P1 - 7 techniques P2 - 4 techniques P3 - 1 technique P4

Voila. Si tu as des questions n'hésite pas.

_________________________________________________


Administrateur Co-Fondateur
Revenir en haut Aller en bas
Connor Kenway
Maitre Assassin - Admin
avatar
Messages : 2256
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9240/9240  (9240/9240)
Énergie:
8810/8810  (8810/8810)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Mer 6 Mar - 22:14

Bonsoir,

Je viens t'apporter une merveilleuse nouvelle. En effet après discussion au sein de l'équipe encadrante, il a été décidé que les membres étant en pré-validation (soit arrivés à leur fiche technique) pourront commencer le role play. Dans quelques instants tu recevras ta belle couleur, tes nouveaux statistiques et le droit de commencer le role play parmi nous en sachant, bien entendu, que tu dois faire ta fiche technique malgré tout. En attendant les membres n'ont pas le droit de t'attaquer mais tu n'as pas le droit non plus de leur en donner l'envie (provocations, ...) à moins que vous vous accordiez sur un combat full-role-play (seulement narré). Et du coup tu n'auras pas de missions avec PNJ donc les missions au-dessus des rangs 3 te sont bloquées pour le moment.


Voilà. Bon role play parmi nous !

_________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://assassins-history.forumsactifs.com
Connor Kenway
Maitre Assassin - Admin
avatar
Messages : 2256
Date d'inscription : 12/05/2011

Feuille de personnage
PV:
9240/9240  (9240/9240)
Énergie:
8810/8810  (8810/8810)
Expériences:
0/800  (0/800)

MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham] Jeu 14 Mar - 18:13

Bonjour,

Des nouvelles? Tu avances?
Merci de te manifester rapidement Wink.

_________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://assassins-history.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Benjamin Cooper [Haytham]

Revenir en haut Aller en bas

Benjamin Cooper [Haytham]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Abby Cooper is here o/
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Maxime Cooper [VALIDE]
» Edge Vs Shelton Benjamin
» Football Benjamin Sag-Lac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin's History RP :: Administration :: Administration :: Archives :: Archives "Commencement" :: Présentations refusées ou abandonnées.-